Allaitement et aspects bucco-dentaires

25/01/2022

Voix d'experts - Allaitement et aspects bucco-dentaires

M. Manard


Les dents. Vaste sujet lorsqu'on est parent. Certains enfants ne rencontreront aucune difficulté, de leur sortie à leur chute... D'autres en verront de toutes les couleurs, littéralement. Il est fréquent d'entendre que l'allaitement représente un risque pour le développement des caries et la dentition. Qu'en est-il vraiment ?


Mécaniquement, comment est-ce que le bébé tète et quelle est l'influence sur la dentition et le développement maxillo-facial ? [1]

L'enfant va devoir ouvrir la bouche en grand afin d'englober le sein. Grâce à la musculature labiale, les lèvres vont devoir épouser la forme du sein afin de faire un joint étanche autour de l'aréole. Une dépression va alors être provoquée à l'intérieur de la bouche via la musculature jugale, ce qui va optimiser le joint des lèvres sur le sein et favoriser l'écoulement du lait. La propulsion de la mâchoire inférieure vers l'avant puis en haut et en arrière va comprimer l'aréole et amener le lait aux tétons par les canaux galactophores. La langue va également stabiliser et comprimer le téton contre le palais afin d'en extraire le lait. Le sein prendra alors la forme de la bouche de l'enfant, son diamètre pouvant alors être réduit de 60% et sa longueur augmentée de 40%. La respiration est nasale pendant que l'enfant tète et est juste interrompue lors de la déglutition. Les mouvements sont rythmés et réguliers : tétée/respiration puis déglutition.

La sollicitation importante des muscles masticateurs va alors avoir un impact sur la croissance de la mandibule et la stimulation sensori-motrice gauche/droite permet de favoriser un développement symétrique du visage. La répétitivité et la rythmicité des mouvements vont être des facteurs contribuant à l'installation des schémas moteurs et neurologiques, pouvant même influencer la plasticité cérébrale et la capacité du cerveau à se réorganiser par le développement de réseaux compensatoires en cas de lésion.



Au biberon, l'ouverture de la bouche et la propulsion de la mâchoire sont moins importantes. Les muscles masticateurs sont deux à trois fois moins sollicités qu'au sein et d'amplitude plus limitée. La pointe de la langue va exercer un mouvement de piston contre l'orifice de la tétine. Ce mouvement de la langue va réduire le volume des fosses nasales en modifiant la voûte du palais. Des apnées sont provoquées à cause de la sollicitation plus faible des muscles masticateurs et l'écoulement du lait avec la pesanteur lorsque le biberon est plein. En fin de biberon, l'enfant va devoir créer une dépression intra-buccale importante afin d'extraire le lait du biberon. Cette dépression va engendrer une sollicitation des muscles jugaux, modifiant la position des dents et restreignant la croissance transversale des arcades [2]. Contrairement à la succion au sein, la succion au biberon requiert de la bouche de l'enfant de s'adapter à la tétine [3]. Ainsi, la sollicitation plus importante des muscles jugaux et moins importante des muscles masticateurs peut entrainer des difficultés de croissance cranio-faciale. La langue adoptera également une position plus basse et postérieure. Enfin, l'allaitement au biberon amène fréquemment à une respiration buccale. Ce type de respiration entraine de nombreuses conséquences telles que par exemple une absence de filtration de l'air inspiré, une moindre thermorégulation cérébrale, un dessèchement buccal, une inflammation des amygdales, ...

L'activité musculaire de la sphère buccale (lèvres, joues, langue) va avoir un impact important dans le développement de la mâchoire et de l'occlusion dentaire (la façon dont les dents supérieures et inférieures vont se positionner et se rejoindre lorsque la bouche est fermée). L'allaitement permettrait de prévenir certaines malocclusions. En effet, les malocclusions sont plus fréquentes chez les enfants nourris au biberon [4]. Notons que l'utilisation de tétines ou autres habitudes de succion non-nutritive peuvent biaiser ces résultats [5]. Toutefois, plus l'allaitement est long, moins les enfants seraient enclins à développer ces habitudes de succion non-nutritive. Ainsi, l'allaitement au sein, non écourté, serait un facteur de prévention de certaines dysmorphoses*, ou au moins de leur gravité [6].

* Elles représentent des affections complexes (dents mal positionnées, déformations des os maxillaires voire mauvais équilibre facial) qui provoquent un désordre fonctionnel et/ou esthétique.



Les caries et l'allaitement

Bien prévenir l'apparition de caries est essentiel chez les enfants car leur progression peut être rapide et avoir des effets néfastes sur la dentition, même définitive [7].

De façon intéressante, l'allaitement jusqu'à l'âge d'un an va avoir un effet protecteur contre l'apparition de caries. Au-delà de la première année, il n'est pas possible de conclure entre protection et augmentation du risque d'apparition de caries à cause de la quantité de paramètres pouvant influencer ces résultats : hygiène alimentaire et notamment la consommation de sucres), contexte familial et culturel, ou encore hygiène bucco-dentaire [8]. Une étude de 2017 observe par contre que l'allaitement maternel entre 13 et 23 mois n'augmenterait pas le risque d'apparition de caries mais que l'allaitement au-delà de 24 mois serait un facteur de risque [9].

Cependant, une méta-analyse révèle au contraire que l'allaitement peut être vu comme un facteur de protection contre les caries lorsque les enfants sont comparés à ceux recevant un biberon [10]. Par ailleurs, une autre étude suggère que le lait maternel ne contribuerait pas au développement de caries étant donné que le lait maternel n'altère pas le pH du biofilm dentaire, contrairement au sucrose [11].

De plus, mécaniquement, le lait maternel ne resterait pas dans la bouche, contrairement au lait reçu en biberon. Comme décrit précédemment, l'extraction du lait est très différente entre les deux méthodes, l'allaitement au sein entrainant une expression contre le palais avant d'être avalé sans en laisser sur les dents [12].

Ainsi, l'allaitement non écourté et à la demande présente de nombreux bénéfices de santé, y compris bucco-dentaire. Mais la problématique des caries semble venir ternir quelque peu le tableau. Une revue de littérature récente observe que les études ont tendance à observer un lien bénéfique entre l'allaitement et l'apparition de caries avant l'âge de 12 mois avant de montrer un effet plutôt délétère de l'allaitement, notamment nocturne, sur l'apparition de caries entre 12 et 24 mois [voir aussi 13 ou 14]. Cependant, ces auteurs considèrent que certains aspects méthodologiques et statistiques devraient être améliorés afin de réellement pouvoir tirer de telles conclusions. En effet, tenir compte de facteurs dits confondants tels que le statut socio-économique, l'hygiène alimentaire, le brossage de dents, l'utilisation de dentifrice... est essentiel afin d'évaluer correctement la relation potentielle entre carie et allaitement. Ainsi, ces chercheurs concluent que le risque potentiel d'apparition de caries avec l'allaitement non écourté doit être évalué selon les caractéristiques, les circonstances et les valeurs personnelles de chaque patient [15].

Ainsi, la relation entre allaitement et caries reste à éclaircir. En effet, de nombreux facteurs interviennent et certains auteurs concluent qu'il n'y a pas de preuve scientifique suffisante pour déclarer que le lait maternel causerait des caries [16]. En plus de ceux précédemment cités, il y a également des facteurs biologiques, comme la présence de bactéries comme le Streptococcus mutans (cause majeure de caries infantiles [12]), l'hypoplasie de l'émail ou la consommation de sucres par exemple [17]. Parmi ces facteurs confondants, et de façon étonnante, le type d'accouchement (voir basse vs. Césarienne) va également avoir un impact sur le risque de caries. Dans une récente étude, des auteurs ont examiné cette influence et ont observé qu'à 5 ans, les enfants nés par césarienne présentaient un plus grand risque de caries. De même, les enfants dont les parents fument ou dont la fratrie est atteinte de caries seraient également plus à risque [18]. Évidemment, le brossage des dents est un facteur essentiel de la prévention des caries [19]. De plus, l'utilisation d'un dentifrice fluoré est une recommandation qui semble aussi essentielle [20].



En conclusion

Bien que certaines études semblent relier l'allaitement maternel non écourté et à la demande, notamment nocturne, à une augmentation du risque de caries, d'autres auteurs suggèrent que les liens sont trop difficiles à réaliser ou que de trop nombreux facteurs doivent être pris en compte dans cette relation, la rendant alors insuffisante que pour renoncer aux recommandations des instances internationales en matière d'allaitement. En effet, celles-ci conseillent un allaitement maternel exclusif jusqu'à six mois, puis un allaitement en parallèle de la diversification jusqu'à minimum deux ans et si possible plus longtemps, jusqu'à ce que la mère ou l'enfant souhaite arrêter.

La meilleure prévention qu'il nous est alors possible de faire, en tant que parents, est de favoriser une hygiène bucco-dentaire la plus optimale possible en limitant la consommation de sucres et en encourageant le brossage des dents. Je vous entends d'ici... Plus facile à dire qu'à faire... Pour le sucre, chacun son avis, sa technique, ses règles. Pour le brossage, je vous propose ici quelques astuces que nous avons testé et qui selon les périodes ont fonctionné :

  • Utiliser un tableau de routine
  • Mettre en place une habitude
  • Expliquer l'importance de l'acte (par exemple avec un livre) et créer une règle. Exemple : après le repas on va se brosser les dents puis on lit un livre.
  • Pour les plus jeunes ou les moins compliants, d'autres astuces sont aussi envisageables avec un peu plus d'imagination.... Après tout, la vie est un jeu...
  • Faire faire par une peluche. Oui oui. Vous tenez la peluche, qui tient la brosse à dent, on fait parler en mode marionnette
  • Laisser l'enfant faire seul, par exemple en même temps que vous
  • Jouer au cabinet du dentiste avec les peluches. L'enfant ou le parent va « brosser » les dents des peluches, puis de l'enfant en appelant les patients dans un cabinet fictif.
  • Mettre en place un moment musical. Motiver en inventant une chanson comique ou pour les plus grands, frotter pendant la durée d'une chanson
  • Faire le foufou. Faire rire, transformer ce moment parfois ennuyeux en moment rigolo, où la brosse à dents veut chatouiller les gencives, prendre de drôles de voix, faire mousser le dentifrice, etc... Amusez-vous.
  • Imaginer une formule magique qui, dès qu'elle est prononcée il faut aller se brosser les dents.




Le Calendrier Doux moments en famille PDF

Avec ce calendrier à imprimer, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

2,50 €

Le Calendrier Doux moments en famille

Avec ce calendrier, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

10,00 €

E-book Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages en version numérique sera envoyé par pdf dès réception du paiement.Attention donc à mentionner une adresse mail correcte.

5,99 €

Le duo du coeur du loup

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

    Références

    [1] Favé-Lesage, F., Leroy, E. (2012). Allaitement et santé bucco-dentaire. L'information Dentaire, 19, 1-6.

    [2] http: //www.lllfrance.org / Dossiers-de-l-allaitement / DA-42-
    Allaitement-et-developpement-des-structures-faciales.html.

    [3] Radzi, Z., Yahya, N.A. (2005). Relationship between breastfeeding & bottle-
    feeding to craniofacial & dental development. Annals of Dentistry University of
    Malaya, 12
    , 9-17.

    [4] Dimberg, L., Bondemark, L., Söderfeldt, B., & Lennartsson, B. (2010). Prevalence of malocclusion traits and sucking habits among 3-year-old children. Swedish dental journal, 34(1), 35-42.

    [5] Hermont, A. P., Martins, C. C., Zina, L. G., Auad, S. M., Paiva, S. M., & Pordeus, I. A. (2015). Breastfeeding, bottle feeding practices and malocclusion in the primary dentition: a systematic review of cohort studies. International journal of environmental research and public health, 12(3), 3133-3151.

    [6] Raymond, J. L., & Bacon, W. (2006). Influence de l'allaitement sur le développement maxillo-facial [Influence of feeding method on maxillofacial development]. L' Orthodontie francaise, 77(1), 101-103.

    [7] Colak, H., Dülgergil, C. T., Dalli, M., & Hamidi, M. M. (2013). Early childhood caries update: A review of causes, diagnoses, and treatments. Journal of natural science, biology, and medicine, 4(1), 29-38.

    [8] Branger, B., Camelot, F., Droz, D., Houbiers, B., Marchalot, A., Bruel, H., Laczny, E., & Clement, C. (2019). Breastfeeding and early childhood caries. Review of the literature, recommendations, and prevention. Archives de Pediatrie : Organe Officiel de la Societe Francaise de Pediatrie, 26(8), 497-503.

    [9] Peres, K. G., Nascimento, G. G., Peres, M. A., Mittinty, M. N., Demarco, F. F., Santos, I. S., Matijasevich, A., & Barros, A. (2017). Impact of Prolonged Breastfeeding on Dental Caries: A Population-Based Birth Cohort Study. Pediatrics, 140(1), e20162943.

    [10] Avila, W. M., Pordeus, I. A., Paiva, S. M., & Martins, C. C. (2015). Breast and Bottle Feeding as Risk Factors for Dental Caries: A Systematic Review and Meta-Analysis. PloS one, 10(11), e0142922.

    [11] Neves, P. A., Ribeiro, C. C., Tenuta, L. M., Leitão, T. J., Monteiro-Neto, V., Nunes, A. M., & Cury, J. A. (2016). Breastfeeding, Dental Biofilm Acidogenicity, and Early Childhood Caries. Caries research, 50(3), 319-324.

    [12] Paglia L. (2015). Does breastfeeding increase risk of early childhood caries?. European Journal of Paediatric Dentistry, 16(3), 173.

    [13] Weber-Gasparoni, K., Kanellis, M. J., Levy, S. M., & Stock, J. (2007). Caries prior to age 3 and breastfeeding: a survey of La Leche League members. Journal of Dentistry for Children (Chicago, Ill.), 74(1), 52-61.

    [14] Carrillo-Díaz, M., Ortega-Martínez, A. R., Ruiz-Guillén, A., Romero-Maroto, M., & González-Olmo, M. J. (2021). Impact of Breastfeeding and Cosleeping on Early Childhood Caries: A Cross-Sectional Study. Journal of Clinical Medicine, 10(8), 1561.

    [15] Peres, K. G., Chaffee, B. W., Feldens, C. A., Flores-Mir, C., Moynihan, P., & Rugg-Gunn, A. (2018). Breastfeeding and Oral Health: Evidence and Methodological Challenges. Journal of Dental Research, 97(3), 251-258.

    [16] Ribeiro, N. M., & Ribeiro, M. A. (2004). Breastfeeding and early childhood caries: a critical review. Jornal de Pediatria, 80(5 Suppl), S199-S210.

    [17] Colak, H., Dülgergil, C. T., Dalli, M., & Hamidi, M. M. (2013). Early childhood caries update: A review of causes, diagnoses, and treatments. Journal of Natural Science, Biology, and Medicine, 4(1), 29-38.

    [18] Boustedt, K., Roswall, J., Twetman, S., & Dahlgren, J. (2018). Influence of mode of delivery, family and nursing determinants on early childhood caries development: a prospective cohort study. Acta Odontologica Scandinavica, 76(8), 595-599.

    [19] Boustedt, K., Dahlgren, J., Twetman, S., & Roswall, J. (2020). Tooth brushing habits and prevalence of early childhood caries: a prospective cohort study. European Archives of Paediatric Dentistry : Official Journal of the European Academy of Paediatric Dentistry, 21(1), 155-159.

    [20] de Jong-Lenters, M., L'Hoir, M., Polak, E., & Duijster, D. (2019). Promoting parenting strategies to improve tooth brushing in children: design of a non-randomised cluster-controlled trial. BMC oral Health, 19(1), 210.