Éducation genrée ou non : Les jouets doivent-ils refléter la biologie de nos enfants ?

17/11/2021

Voix d'experts - Éducation genrée ou non : Les jouets doivent-ils refléter la biologie de nos enfants ?

Marine Manard


Une fille qui joue avec un camion de pompier ou un kit de scientifique, un garçon qui porte des bottes roses ou qui promène une poupée... Qu'est-ce que cela vous évoque ? Est-ce que cela vous dérange ou vous effraie ? ou au contraire vous auriez tendance à encourager ces comportements dits « non-genrés » ?

Cet article va probablement aborder un point doublement sensible... Et je ne vais pas y aller par quatre chemins.

Quelle est la crainte principale de voir un petit garçon aimer le rose, jouer à la poupée ou à la dinette ? Beh oui, la première crainte, certes peu avouable est qu'il ne devienne pas l'homme hétérosexuel de base que la société promeut depuis des années. Cette crainte, si tant est qu'on puisse parler de crainte, reflète bien à quel point la non-hétérosexualité n'est toujours pas vraiment acceptée.

L'objet de cet article n'étant pas de débattre sur l'acceptabilité ou non au niveau social de la non-hétérosexualité, ni de provoquer un débat politique, nous allons nous intéresser à cette tendance de nos sociétés à catégoriser les jouets pour enfants en fonction de leur sexe biologique et de l'intérêt ou non de cette catégorisation.



Fille ou garçon ?

Une différentiation sexuelle a déjà lieu au cours de la grossesse. Pour caricaturer un peu, le cerveau est « masculinisé » par une vague de testostérone alors qu'en l'absence de cette vague, le cerveau restera féminin. Cette détermination est génétique... Eh oui, c'est la nature qui décide pour les aspects purement biologiques. On ne va pas trop s'attarder sur ces aspects technico-techniques ici, mais nous pourrons y revenir si cela vous intéresse !

Bon ok, le cerveau des garçons et des filles est différent, mais est-ce que cela peut influencer les comportements, et notamment l'intérêt pour certains jeux plutôt que d'autres ?

Cette exposition à la testostérone influencerait l'identité sexuelle, l'orientation sexuelle, ainsi que les jeux typiquement « genrés ». Cependant, bien que l'association entre l'exposition à la testostérone et l'attrait pour des jeux particuliers selon le sexe soit robuste, elle est influencée par d'autres facteurs, tels que la socialisation par les parents et les pairs en fonction de la représentation intellectuelle (cognitive) du genre. Cependant, alors que les études post-mortem suggèrent que l'orientation sexuelle ou l'identité de genre seraient liées aux différences structurelles du cerveau, les études sur le cerveau humain in vivo ne montrent que peu de différences attribuables au sexe et celles observées sont de faible amplitude [1].



Et les parents ?

De façon intéressante, le cerveau des mères va réagir à la vision d'enfants jouant avec des jeux correspondant ou non à leur genre. Plus les mères auront des représentations stéréotypées des jeux pour filles et garçons, plus la réponse de certaines régions cérébrales augmentera à la vue d'images ne correspondant pas à ces attentes. Les régions cérébrales impliquées sont alors des zones associées aux connaissances sociales, à la compréhension des comportements dirigés, au contrôle comportemental, et à la gestion de conflits [2].



Un choix vraiment biologiquement déterminé ?

La préférence des enfants pour les jouets associés à leur genre est, comme je l'ai déjà dit, un effet assez robuste dans la littérature scientifique et de façon intéressante, cet effet augmente avec l'âge [3]. De plus, la réflexion des enfants à propos des jouets typiques ou non de leur genre va influencer leurs choix. En effet, une étude a mis en évidence que des enfants allaient faire des inférences sur les jouets qui plairaient plus aux garçons qu'aux filles et vont moduler leur sélection de jouet selon que ceux-ci sont labellisés comme « plaisant particulièrement aux filles ou aux garçons » [4].



Et le rôle de la société ?

Vous aurez remarqué qu'à l'approche des fêtes, les catalogues de jouet sont régulièrement divisés en rose et bleu avec les jouets bien rangés et catégorisés par genre ... Les poupées et jeux créatifs pour les filles et les camions de pompier ou jeux scientifiques pour les garçons. Est-ce que ce code couleur peut avoir une influence sur le choix des enfants pour certains jouets ?

Certains auteurs se sont penchés sur la question [5]. En effet, les enfants entre 20 et 47 mois avaient tendance à jouer plus avec des jouets « typiques » de leur genre : le train pour les garçons et la poupée pour les filles. De plus, une fois l'acquisition de la connaissance sur les couleurs traditionnellement attribuées aux filles (le rose) et aux garçons (le bleu), les enfants avaient tendance à éviter le jouet ne correspondant pas à leur genre, et d'autant plus si la couleur n'y correspondait pas non plus. Alors que garçons et filles préfèrent jouer avec les jouets non genrés de couleur typique à leur genre, cette association est particulièrement liée au fait que les garçons vont éviter l'utilisation de tout objet rose. Ces chercheurs suggèrent alors d'éviter d'associer des couleurs aux jouets afin d'encourager des opportunités d'apprentissage équivalentes étant donné que les jeux « typiques » des deux sexes vont développer des activités et des compétences différentes.



Et les parents dans tout ca ?

L'éducation et le développement des attitudes liées au genre prennent effet dès les premiers mois de vie de l'enfant. Il semblerait que les parents répondraient différemment à leur enfant selon son genre, que ce soit via les vocalisations, les méthodes de socialisation, les attitudes de jeu et l'accessibilité aux jouets. Ces différences d'attitudes parentales entraineraient alors des différences développementales liées au genre, dont notamment au niveau des vocalisations, de l'expression des émotions, des réponses à la douleur, de l'obéissance, du jeu et de l'agressivité [6]. La bonne nouvelle c'est que l'élan donné de limiter l'importance du genre dans le jeu porte actuellement ses fruits, car les enfants (et d'autant plus les filles) jouent moins longtemps avec des jeux typiques de leur genre actuellement [7].



Est-ce que l'orientation sexuelle des parents influence l'attrait pour des jeux spécifiques au genre ?

Apparemment non. En effet, certains chercheurs ont observé que les enfants élevés par des couples hétérosexuels ou homosexuels masculins auraient des comportements plus «conformes » au genre que les enfants élevés par des couples homosexuels femmes. Ainsi, il ne semble pas que le fait d'être élevé par un couple non hétérosexuel soit associé à une plus grande non-conformité de genre [8].


Conclusion

  • Est-ce que jouer à des jeux non typiques du genre de l'enfant va influencer son orientation sexuelle ou son identité de genre ? Non
  • Est-ce que les enfants sont plus attirés par les jeux typiques de leur genre ? Oui
  • Est-ce que ce lien semble influencé par l'attitude parentale ou de la société ? Oui
  • Est-ce que c'est en train de changer ? Oui
  • Est-ce que c'est bien que cela change ? Oui, car les expériences que font les enfants avec des jeux et jouets variés, est importante pour leur développement et leurs apprentissages. Limiter l'enfant dans certains jeux le limite dans ses apprentissages.


Le loup qui rêvait d'être un doudou - Le duo du coeur

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

Mug Tristesse

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur la tristesse Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

La peur

À la découverte des émotions... La peur Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

Mug Peur

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur la peur Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

    Références

    [1] Hines M. (2020). Neuroscience and Sex/Gender: Looking Back and Forward. The Journal of neuroscience : the official journal of the Society for Neuroscience, 40(1), 37-43. https://doi.org/10.1523/JNEUROSCI.0750-19.2019

    [2] Endendijk, J. J., Smit, A. K., van Baar, A. L., & Bos, P. A. (2019). Boys' toys, girls' toys: An fMRI study of mothers' neural responses to children violating gender expectations. Biological psychology, 148, 107776. https://doi.org/10.1016/j.biopsycho.2019.107776

    [3] Davis, J., & Hines, M. (2020). How Large Are Gender Differences in Toy Preferences? A Systematic Review and Meta-Analysis of Toy Preference Research. Archives of sexual behavior, 49(2), 373-394. https://doi.org/10.1007/s10508-019-01624-7

    [4] Martin, C. L., Eisenbud, L., & Rose, H. (1995). Children's gender-based reasoning about toys. Child development, 66(5), 1453-1471.

    [5] Wong, W. I., & Hines, M. (2015). Effects of Gender Color-Coding on Toddlers' Gender-Typical Toy Play. Archives of sexual behavior, 44(5), 1233-1242. https://doi.org/10.1007/s10508-014-0400-5

    [6] Morawska A. (2020). The Effects of Gendered Parenting on Child Development Outcomes: A Systematic Review. Clinical child and family psychology review, 23(4), 553-576. https://doi.org/10.1007/s10567-020-00321-5

    [7] Barry, J. A., & Todd, B. K. (2021). Children Spend Less Time Playing with Gender-Typical Toys These Days. Archives of sexual behavior, 50(3), 747. https://doi.org/10.1007/s10508-021-01916-x

    [8] Carone, N., Lingiardi, V., Tanzilli, A., Bos, H., & Baiocco, R. (2020). Gender Development in Children with Gay, Lesbian, and Heterosexual Parents: Associations with Family Type and Child Gender. Journal of developmental and behavioral pediatrics : JDBP, 41(1), 38-47. https://doi.org/10.1097/DBP.0000000000000726