Le deuil chez l’enfant : comment accompagner l’innocence dans les profondeurs des émotions les plus sombres ?

09/10/2022

Voix d'experts - Le deuil chez l'enfant : comment accompagner l'innocence dans les profondeurs des émotions les plus sombres ?

M. Manard


La perte d'un être cher est une épreuve douloureuse et particulièrement difficile à surmonter, notamment pour des adultes, disposant des ressources nécessaires en termes d'expérience, de développement cognitif et émotionnel ou encore de langage. Lorsque le deuil touche la famille, il arrive que des enfants soient affectés. Que dit la science sur la façon d'aborder cette thématique ? Sur la manière d'accompagner les enfants à travers cette épreuve inéluctable de la vie ?

Les enfants sont confrontés au concept de mort de façon très précoce : une mouche que l'on écrase, un animal sur le bord de la route, un animal de compagnie, ou pire encore... des grands-parents, un parent... Cependant, ce n'est que vers l'âge de sept ans en moyenne que l'enfant comprendrait le caractère inévitable, universel et irréversible de la mort [1]. La compréhension de l'arrêt définitif des fonctions corporelles apparait ensuite vers l'âge de dix ans [2].

Le choix des mots aurait toute son importance. Il arrive de vouloir atténuer la dureté de l'évènement en l'assimilant à des notions de sommeil, de voyage ou d'absence. Cependant, ces termes n'employant pas le mot « mort » restent abstraits pour l'enfant et peuvent créer la confusion. De plus, cela peut engendrer des peurs, comme la crainte de ne pas se réveiller lorsque l'enfant va dormir si on lui a dit que « X s'est endormi pour toujours » ou la peur que des proches ne rentrent jamais de voyage lorsqu'ils partent simplement en vacances si on lui a dit « que X est parti pour un long voyage dont il ne reviendra jamais » [3]. L'idéal semble alors d'utiliser des mots concrets, réels et d'expliquer de façon simple la réalité des choses, telle qu'elle est.



Quand un parent décède

Le deuil d'un parent au cours de l'enfance ou de l'adolescence est un facteur de risque dans le développement de troubles psychologiques ultérieurs [4]. Une étude a évalué l'impact de la communication et les difficultés rencontrées par les enfants et les adolescents ayant été confrontés au deuil d'un parent atteint du cancer. Cette étude observe une différence de perception entre parents et enfants. En effet, les parents estiment une communication de qualité modérée et une santé émotionnelle et psychologique des enfants satisfaisante. Par contre, les enfants et adolescents rapportent une communication de piètre qualité et une santé psychologique médiocre. Par ailleurs, les difficultés et leur importance sont associées à la communication au sein de la famille.

Certains chercheurs suggèrent que le deuil survenant dans l'enfance requiert un suivi coordonné et à long terme étant donné que l'enfant touché par le deuil est en plein développement émotionnel et que cette épreuve va l'accompagner dans son parcours de vie [5]. Néanmoins, une prise en charge, même brève, semble pouvoir limiter le développement d'un deuil traumatique ou de difficultés psychologiques chez les enfants ayant perdu un parent [6]. Certaines prises en charge sont applicables au sein de la famille [6], tout comme en milieu scolaire [7]. Quelle que soit la prise en charge, elle devra prendre en compte le fait que le deuil va être variable selon l'individu, son âge, sa culture, son exposition préalable ou non à un deuil ainsi que son stade développemental [8].


La réaction des enfants à la perte d'un parent peut être très différente de celle des adultes, d'autant plus que des changements environnementaux peuvent apparaitre suite à cette perte, comme une modification du milieu de vie, des soins ou de l'attention qui lui est portée. La prise en charge du deuil chez l'enfant comporte généralement différentes dimensions [9] :

  • Psychoéducation sur le deuil
  • Développement des compétences d'identification et de régulation des émotions
  • Méthodes d'ajustement et de restructuration cognitive
  • Assimilation du traumatisme et du deuil
  • Continuité des liens
  • Création de sens
  • Implication des personnes ressources dans les soins de l'enfant (« caregiver ») dans la prise en charge du deuil
  • Planification du futur


Un autre aspect qui semble avoir une influence sur le deuil de l'enfant est la cause de la mort du parent. En effet, le deuil compliqué (voir ci-dessous) et les symptômes de stress post-traumatique étaient plus élevés chez les enfants endeuillés suite à la perte d'un parent après une longue maladie par rapport à une mort naturelle spontanée, comme une crise cardiaque par exemple [10]. De plus, dans le cas de décès parental suite à un suicide, les enfants présenteraient un sentiment de rupture d'appartenance ou de lien plus important que les enfants dont le parent est décédé des suites d'une maladie, de mort naturelle imprévisible ou accidentelle [11]. Ce type de résultat semble particulièrement utile lors de l'accompagnement, étant donné que ce sentiment de rupture d'appartenance est un facteur de risque de l'apparition de comportements suicidaires.



Quand le processus de deuil se complique

Le deuil dit « difficile » ou « compliqué » est un terme utilisé pour décrire un deuil qui ne suit pas une évolution attendue, mais devient un ce que l'on pourrait qualifier de trouble. Cette évolution problématique du deuil a été étudiée principalement chez les adultes. Cependant, affronter un deuil pour un enfant ou un adolescent fait partie des expériences de vie les plus traumatiques et difficiles qu'il puisse être amené à rencontrer. Le processus de deuil dans cette population n'est pas un mécanisme linéaire et souvent parsemé de phases de régressions [12]. Les études manquent encore sur les phases développementales de ce processus de deuil et sur la réelle efficacité des programmes de prise en charge proposés [12]. Il reste néanmoins nécessaire d'accorder une attention particulière à ce type d'interventions qui peuvent montrer des résultats encourageants [ex : 13]. En effet, un lien entre deuil difficile et complications émotionnelles est observé [4]. Il est dès lors intéressant de limiter les complications tant que possible en proposant des prises en charge adéquates.



Et les animaux de compagnie ?

La perte d'un être cher peut concerner tout être proche de l'enfant. Parmi ceux-ci, l'animal de compagnie fait partie intégrante d'un foyer et le deuil de son animal peut être également une épreuve pour l'enfant. Ce domaine est peu étudié, néanmoins une étude s'est intéressée à la perte d'un animal de compagnie et la manière de gérer ce deuil chez l'enfant [14]. Les trente-deux enfants entre 5 et 18 ans qui participaient à l'étude utilisaient la technique de la continuité du lien* suite au décès de leur animal. L'expression de ce lien variait selon l'âge de l'enfant, le niveau de deuil et la force de l'attachement à l'animal [14].

* Cette théorie postule que la relation entretenue avec les individus persiste après leur décès, bien qu'elle change progressivement. Le maintien de ce lien peut se faire via la réalisation d'activités ou de rituels par exemple.



Comment aborder la mort avec les enfants ?

Les livres apparaissent être une bonne ressource pour introduire le concept de mort aux enfants. La lecture est une activité centrale dans le développement de l'enfant : sollicitation de l'imagination, amélioration de la relation d'attachement entre parent et enfant ou encore apprentissage de concepts relatifs à la vie. L'apprentissage du concept de mort fait partie intégrante du développement sain de l'enfant. Aborder la fin de vie, le deuil, les manières d'y faire face sont donc des éléments nécessaires à l'enfant qui y est confronté. La lecture d'histoires ayant pour thème la mort peut aider à ouvrir le dialogue et atténuer la peur autour de ce phénomène [3]. Une liste de recommandations a été proposée afin d'accompagner les parents dans le choix des livres sur cette thématique [3].

  • Lire à l'avance l'ouvrage afin d'évaluer le contenu, le choix des mots et son propre ressenti avant de le partager avec l'enfant.
  • Sélectionner les livres selon les expériences de vie de l'enfant, ses intérêts, ses préférences
  • Bien s'installer, dans un endroit calme pour lire avec l'enfant.
  • Introduire le livre avant d'entamer la lecture, notamment en précisant qu'il y a des évènements difficiles ou tristes et que vous allez pouvoir y réfléchir et en discuter ensemble.
  • Laisser l'enfant tourner les pages s'il le souhaite afin de lui offrir un contrôle physique sur le livre.
  • Si l'enfant interrompt la lecture avec des remarques, commentaires ou des questions, écouter l'enfant sans l'interrompre et investiguer son ressenti.
  • Évaluer le degré de spécificité ou de précision recherché par l'enfant.
  • Répondre aux questions sincèrement, sans rassurer faussement, en utilisant des lieux communs ou des banalités.
  • Poser des questions à l'enfant pour l'aider à faire des liens entre sa propre expérience et l'histoire du livre ou les personnages.
  • Prévoir du temps pour des questions pendant ou après la lecture. Il est possible que l'enfant pose de nouvelles questions à propos du livre plusieurs heures voire jours après la lecture.
  • Partager ses propres expériences de deuil, tant au niveau informatif qu'émotionnel.
  • Se rendre disponible au cours du processus de deuil et offrir un support aimant avec une écoute active.
  • Recourir à des supports externes auprès de professionnels ou de l'entourage, pour soi et l'enfant.
  • Considérer que les livres jeunesse sur cette thématique sont bénéfiques tant pour les enfants que les adultes.



Conclusion

Perdre un être cher est une épreuve douloureuse, quelle que soit la période de vie. Expliquer cette perte avec des termes adéquats mais réels, sans utiliser des métaphores risquées ou ambiguës est l'idéal. Ne pas sous-estimer la capacité de compréhension des enfants est essentiel. Il est possible de les accompagner en douceur sans transformer la réalité, aussi douloureuse soit-elle.

Enfin, accompagner un enfant en deuil, alors que nous le sommes nous-même en général, peut être particulièrement compliqué. Se tourner vers l'entourage, un support professionnel extérieur et les livres peuvent être des stratégies salvatrices et non-mutuellement exclusives.



Le Calendrier Doux moments en famille PDF

Avec ce calendrier à imprimer, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

2,50 €

Le Calendrier Doux moments en famille

Avec ce calendrier, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

10,00 €

E-book Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages en version numérique sera envoyé par pdf dès réception du paiement.Attention donc à mentionner une adresse mail correcte.

5,99 €

Le duo du coeur du loup

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

    Références

    [1] Hufton E. (2006). Parting gifts: the spiritual needs of children. Journal of child health care : for professionals working with children in the hospital and community, 10(3), 240-250. https://doi.org/10.1177/1367493506066484

    [2] Fowler JW: Stages of Faith: The Psychology of Human Development and the Quest for Meaning. New York, NY: Harper Collins, 1981

    [3] Arruda-Colli, M., Weaver, M. S., & Wiener, L. (2017). Communication About Dying, Death, and Bereavement: A Systematic Review of Children's Literature. Journal of palliative medicine, 20(5), 548-559. https://doi.org/10.1089/jpm.2016.0494

    [4] Weber, M., Alvariza, A., Kreicbergs, U., & Sveen, J. (2021). Family Communication and Psychological Health in Children and Adolescents Following a Parent's Death From Cancer. Omega, 83(3), 630-648. https://doi.org/10.1177/0030222819859965

    [5] Blank, N. M., & Werner-Lin, A. (2011). Growing up with grief: revisiting the death of a parent over the life course. Omega, 63(3), 271-290. https://doi.org/10.2190/OM.63.3.e

    [6] Bergman, A. S., Axberg, U., & Hanson, E. (2017). When a parent dies - a systematic review of the effects of support programs for parentally bereaved children and their caregivers. BMC palliative care, 16(1), 39. https://doi.org/10.1186/s12904-017-0223-y

    [7] Stylianou, P., & Zembylas, M. (2018). Dealing With the Concepts of "Grief" and "Grieving" in the Classroom: Children's Perceptions, Emotions, and Behavior. Omega, 77(3), 240-266. https://doi.org/10.1177/0030222815626717

    [8] D'Antonio J. (2011). Grief and loss of a caregiver in children: a developmental perspective. Journal of psychosocial nursing and mental health services, 49(10), 17-20. https://doi.org/10.3928/02793695-20110802-03

    [9] Kentor, R. A., & Kaplow, J. B. (2020). Supporting children and adolescents following parental bereavement: guidance for health-care professionals. The Lancet. Child & adolescent health, 4(12), 889-898. https://doi.org/10.1016/S2352-4642(20)30184-X

    [10] Kaplow, J. B., Howell, K. H., & Layne, C. M. (2014). Do circumstances of the death matter? Identifying socioenvironmental risks for grief-related psychopathology in bereaved youth. Journal of traumatic stress, 27(1), 42-49. https://doi.org/10.1002/jts.21877

    [11] Roley-Roberts, M. E., Hill, R. M., Layne, C. M., Goldenthal, H., & Kaplow, J. B. (2019). Cause of Caregiver Death and Surviving Caregiver Coping Style Predict Thwarted Belongingness in Bereaved Youth. Archives of suicide research : official journal of the International Academy for Suicide Research, 23(3), 455-470. https://doi.org/10.1080/13811118.2018.1470949

    [12] Revet, A., Bui, E., Benvegnu, G., Suc, A., Mesquida, L., & Raynaud, J. P. (2020). Bereavement and reactions of grief among children and adolescents: Present data and perspectives. L'Encephale, 46(5), 356-363. https://doi.org/10.1016/j.encep.2020.05.007

    [13] Ridley, A., Revet, A., Raynaud, J. P., Bui, E., & Suc, A. (2021). Description and evaluation of a French grief workshop for children and adolescents bereaved of a sibling or parent. BMC palliative care, 20(1), 159. https://doi.org/10.1186/s12904-021-00861-9

    [14] Schmidt, M., Naylor, P. E., Cohen, D., Gomez, R., Moses, J. A., Jr, Rappoport, M., & Packman, W. (2020). Pet loss and continuing bonds in children and adolescents. Death studies, 44(5), 278-284. https://doi.org/10.1080/07481187.2018.1541942