Le lait maternel : Une composition inégalable - Focus sur les principaux éléments

10/05/2022

Voix d'experts - Le lait maternel : Une composition inégalable - Focus sur les principaux éléments

M. Manard


Le lait humain est une substance biologique extrêmement riche, dont on ne connait pas encore l'entière complexité et tous les bienfaits potentiels. Au cours de cet article, je vais détailler les principaux nutriments, tout en sachant que de nombreuses découvertes restent encore probablement à faire.


Récemment, de plus en plus de recherches se penchent sur ce précieux liquide qu'est le lait humain. L'étude de sa composition, des interactions internes (biologie maternelle) et externes (environnement, régime alimentaire, infections) ainsi que des facteurs influençant le développement de l'enfant préoccupe de plus en plus les chercheurs.



Le lait humain est nutritionnellement optimal, adapté aux besoins spécifiques de l'enfant qui le reçoit et va influencer le développement de l'enfant ainsi que sa santé sur l'entièreté de sa vie [1]. En effet, le lait humain est composé de centaines de molécules bioactives, offrant une protection contre les infections, les inflammations, contribuant à la maturation du système immunitaire, au développement des organes et à une colonisation microbienne saine [2].

De façon intéressante, bien que cette étude ne soit que préliminaire [3], il ne semble pas y avoir de différence en termes de croissance selon le moyen d'administrer le lait maternel (au sein ou au biberon), suggérant que les principaux nutriments sont transmis de façon efficace que ce soit par l'allaitement au sein ou en tire-allaitement.



Les principaux composants du lait humain

Le lait humain est composé majoritairement d'eau (87.6%) et comprend également des graisses, des protéines, et des carbohydrates, dont du lactose et des oligosaccharides, pour une valeur énergétique moyenne de 682.4Kcal/l [4, 5]. La concentration de ces macronutriments varie avec la maturité du lait. En effet, la quantité de lipides et de lactose va augmenter alors que la quantité de protéines et d'oligosaccharides va diminuer au cours de l'allaitement. La concentration de ces macronutriments, principalement les lipides et les protéines, va également être modulée par l'alimentation de la mère [6]. Par exemple, la quantité de graisses semble être influencée notamment par l'IMC* de la mère [7].


*Indice de Masse Corporelle



Les vitamines

Le tableau ci-dessous reprends les apports journaliers dont un enfant a besoin en termes de vitamines [8].

Le lait humain contient un ensemble de vitamines hydro et liposolubles permettant de rencontrer les besoins nutritionnels de l'enfant, notamment grâce à leur biodisponibilité. . Voici un aperçu des vitamines recensées [8].


La quantité de vitamines, notamment A, C et D ou encore la thiamine, la riboflavine, la vitamine B6, B12, les cholines, l'iode, ou le sélénium, semblent être dépendantes de l'alimentation de la mère [5,9]. D'autres micronutriments comme le cuivre, le zinc, le baryum, le fer, le cobalt, le manganèse, ou le césium sont également présents, en concentrations variables au cours de l'allaitement (avec une concentration généralement plus importante dans le colostrum que dans le lait mature) et de façon indépendante à l'alimentation de la mère [5].



Revue rapide des principaux composants retrouvés dans le lait humain


La riboflavine, présente une concentration assez stable les trois premiers mois, puis un pic est observé entre deux et quatre mois avant une diminution entre 5 et 6 mois [10, 11].


La vitamine B6 va augmenter progressivement au cours des premières semaines, avant de diminuer et ne pas suffire à combler les besoins des enfants de plus de six mois [12], âge auquel il est conseillé d'introduire des aliments complémentaires.


La concentration en folates va augmenter jusqu'à atteindre un pic vers 2 à 3 mois [13, 14], avant de diminuer graduellement de trois à six mois [13-15], pour se stabiliser ensuite [16]. La quantité de folates semble indépendante de la quantité ingérée par la mère [17]. Par contre, la concentration de folates dans le lait humain va varier au cours de la journée, étant plus élevée en après-midi et en soirée que le matin [18]. Cette variation va diminuer avec la durée de l'allaitement [18].


Une augmentation rapide du taux de cholines est observée entre 7 et 22 jours post-partum, restant assez stable, avec toutefois une diminution observée entre le 12ème et le 180ème jour post-partum [19, 20]. De plus, le taux de cholines est influencé par les facteurs d'inflammation et les concentrations hormonales chez la mère [21, 22].


L'acide ascorbique va être particulièrement élevé dans le colostrum [23, 24] et d'autant plus en cas de prématurité [25]. De façon intéressante, la quantité de vitamine C sera moindre dans le lait de mères fumeuses ou atteintes de diabète [26, 27].


Concernant le rétinol ou la vitamine A, les concentrations dans le lait humain semblent varier selon de nombreux facteurs comme la prématurité [28-31], la primiparité [30, 32], ou l'exposition à la lumière du lait exprimé [33].


La concentration de vitamine D dans le lait maternel varierait de façon saisonnière mais également en cours de tétée, le lait de « fin » de tétée contenant plus de vitamine D que celui de « début » de tétée [34]. L'exposition au soleil va également pouvoir modifier la concentration de vitamine D dans le lait humain [34, 35] et l'obésité maternelle serait associée à des taux plus faibles de vitamine D dans le lait produit [36].


Présente à des taux très élevés dans le colostrum [37], la vitamine E diminue avec la maturation du lait [28, 38-41] pour se stabiliser après un mois de lactation [42, 43]. Certaines études suggèrent que les taux de vitamine E seraient plus élevés dans le lait produit par des mères ayant donné naissance à terme [44] et dans le lait de fin de tétée qu'en début [45] mais ces résultats restent à considérer avec prudence.


La vitamine K-1 est peu présente dans le lait maternel et traverse peu le placenta, ce qui explique la dose prophylactique administrée à la naissance afin d'éviter les risques d'un trouble hémorragique chez le nouveau-né [46]. Toutefois la vitamine K-2 est observée en concentration croissante entre le colostrum et le lait mature au sein d'une petite étude longitudinale [47]. Cette vitamine est peu étudiée, notamment parce que les taux observés restent assez faibles [46].


Le fer atteint un pic de concentration dans le colostrum avant de diminuer pendant la première année de lactation [48-53]. A partir de six mois, une supplémentation de l'enfant ou l'apport d'aliments complémentaires vont être nécessaires pour permettre un apport suffisant. La supplémentation maternelle n'étant par ailleurs pas efficace [52, 54-59]. Une étude observe toutefois une plus forte concentration de fer dans le lait produit la nuit et le lait de « fin de tétée » [60].


Le taux de cuivre présent dans le lait maternel va diminuer progressivement au cours des six premiers mois de lactation [49-52] et semble lié au taux de Sélénium [50].


Les concentrations de zinc vont chuter entre l'étape de colostrum et le lait transitionnel [61] avant de diminuer progressivement pendant le reste de la période d'allaitement [62]. La concentration de zinc dans le lait maternel ne semble pas dépendre du statut de la mère [49, 58], de la prise alimentaire [52, 54-55] ou de la supplémentation [60, 63] mais de plus faibles taux ont été observés chez les mères plus âgées [51, 60], multipares [52], ou en carence de fer [64].


La quantité de calcium dans le lait humain va augmenter au cours des cinq premiers jours de lactation [65] avant de diminuer graduellement pendant la période d'allaitement [66]. Ces taux semblent également varier selon l'âge de la mère [67-68], et le statut en fer [64].


La concentration de phosphore est plus importante dans le lait transitionnel et diminue avec la maturité du lait maternel [69]. La quantité de phosphore dans le lait humain est plus basse que dans le lait d'autres espèces, probablement pour limiter la croissance de pathogènes, protéger le système rénal du nouveau-né et/ou pour prévenir tout risque d'acidose [70].


Le magnésium disponible dans le capital osseux de la mère est mobilisé pendant l'allaitement, permettant d'augmenter la quantité de magnésium disponible pour l'enfant [71]. Les concentrations sont alors assez stables dans le lait humain tout au long de la lactation malgré de légères variations au cours des six premiers mois [72, 73].


L'iode est présent en quantité maximale dans le colostrum avant de diminuer et de se stabiliser dans le lait mature. Les concentrations retrouvées dans le lait humain sont dépendantes de la zone géographique d'où vit la mère, influençant son exposition et son ingestion [74-75]. De plus, la consommation de cigarettes semble associée à des taux inférieurs d'iode dans le lait maternel [76].


Le sélénium est présent en fortes concentrations dans le colostrum puis diminue avec le temps [49, 77-80]. Les études sont contradictoires sur les facteurs pouvant influencer les taux de sélénium dans le lait maternel, excepté celles sur l'ingestion par la mère [75, 81].


La quantité d'acides aminés diminue progressivement pour se stabiliser à partir du quatrième mois de lactation, correspondant à un moment où les besoins de l'enfant en termes de protéines vont changer [82-83]. Les acides aminés libres vont par contre être influencés par la consommation alimentaire de la mère [84-87]. Le glutamate est l'acide aminé libre disponible en plus grande quantité dans le lait maternel, quel que soit le stade de lactation. La glutamine, synthétisée à partir du glutamate, augmente d'environ vingt fois au cours des trois premiers mois de lactation. Ainsi, le glutamate et la glutamine représentent ensemble environ 50% des acides aminés libres disponibles dans le lait humain [88-89]. La taurine est le second type d'acide aminé libre le plus disponible à tous les stades de la lactation [83].


Les lipides sont les macronutriments les plus variables dans le lait humain, variant d'environ 47% sur 24h dans le lait mature [90]. Cette variabilité semble influencée par le stockage dans le sein au moment de l'expression, le moment de la journée, l'intervalle entre les expressions, le moment d'évaluation au cours d'une tétée, ou même le sein gauche ou droit [91, 92]. La quantité de graisses semble également influencée par l'IMC de la mère et son statut nutritionnel [32, 93-94].


Les carbohydrates, dont le principal est le lactose disaccharide, sont présents en relativement faible quantité dans le colostrum puis augmentent au cours des quatre premiers mois de lactation [95]. Indépendants de l'alimentation de la mère et de son statut nutritionnel, les taux de lactose dans le lait humain restent très stables entre les mères (variations entre 2 et 4%) [93, 96-98]. Les taux sont plus faibles dans le lait de mères ayant donné naissance à des enfants prématurés [99-100], plus hauts chez les mères plus âgées [101] et ponctuellement plus faibles avant et après l'ovulation lorsque le retour de couches a eu lieu [102]. Enfin, environ 200 oligosaccharides sont recensés dans le lait humain et leur concentration dépend du stade de lactation et de facteurs génétiques inhérents à la mère [103].



Hormones

De nombreuses hormones sont présentes dans le lait humain, la plupart d'entre elles étant apportées par le sang de la mère mais certaines étant sécrétées directement par la glande mammaire [104, 105]. Parmi ces hormones, il est possible de retrouver de la prolactine, l'hormone de croissance, la thyréostimuline, l'hormone thyréotrope, l'hormone lutéinisante, la somatostatine, l'hormone gonadotrope, et l'hormone favorisant la libération d'hormone de croissance, de la thyroxine, de la triiodothyronine, de l'hormone parathyroïdienne, de la calcitonine, des œstrogènes, de la progestérone et des stéroïdes surrénaliens, de l'insuline, de la ghréline, de l'obestatine, de la leptine, de l'adiponectine, de la résistine, ainsi que des facteurs de croissance [106].


Bactéries

Le lait humain présente une faible quantité de bactéries, mais d'une grande diversité (environ 200 espèces identifiées actuellement). Ce microbiote semble être le fruit de la combinaison de microorganismes issus de la peau ou du tissu mammaire [107] et de la bouche de l'enfant. Une hypothèse suggère également la possibilité que ce microbiote soit également alimenté par le tube digestif de la mère. Malgré certains débats, certains paramètres sont supposés influencer la composition bactérienne du lait humain, comme la maturité du lait (colostrum vs. mature), la façon d'enfanter (césarienne vs. voie basse), la durée de gestation (terme vs. prématurité), ou encore l'IMC de la mère [108, 109, 110, 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117]. Enfin, la façon d'allaiter (au sein vs. Au biberon) va également influencer le microbiote du lait humain. En effet, le lait humain donné au biberon présente un plus grand nombre de pathogènes potentiels et une moindre quantité de bifidobactéries et de bactéries spécifiques de la cavité orale [115, 118, 119]. De plus, certaines recherches proposent que le microbiote du lait maternel va s'adapter, s'enrichir pendant que l'enfant tète, grâce au contact buccal avec le sein [118].



Métabolites

Dans le lait humain, il y a aussi des molécules qui semblent présenter un intérêt tout particulier pour le développement du système intestinal, immunitaire et nerveux [120]. Les concentrations de métabolites vont changer avec la durée de l'allaitement [121], selon la localisation géographique [122, 123], ou la naissance (à terme ou non) [124, 125].



La chronobiologie du lait humain

La composition du lait maternel, est extrêmement variable d'une femme à l'autre mais également d'une étape de l'allaitement à l'autre [126]. Par exemple, les 4 ou 5 premiers jours de vie du bébé, le colostrum est riche en calcium, en sodium, en immunoglobulines et en protéines mais est faible en lactose et en graisses. Après 5 à 10 jours de vie, apparait le lait de transition et le lait dit mature commence à être produit après les dix premiers jours post-partum [126]. La quantité de graisses dans le lait maternel va évoluer au fil de ces étapes de mise en place de la lactation, arrivant à un taux d'environ 3.6% lorsque le lait est au stade « mature » [126]. De plus, la quantité de graisse va pouvoir varier selon le moment de la journée, le régime alimentaire de la mère, la durée d'allaitement ainsi que selon le temps entre deux tétées [127]. Enfin, la quantité de vitamines dans le lait maternel va varier au cours d'une tétée mais également selon le rythme circadien [128].




Et quand l'allaitement dure ?

Chez les mères allaitant plus de 18 mois, la quantité de graisses et de protéines augmente alors que les carbohydrates diminuent, comparativement à du lait exprimé aux 12 mois de l'enfant. Ces concentrations restent ensuite stables entre 24 et 48mois. De façon intéressante, la quantité de lait ingéré par le bébé influencerait les concentrations de graisses, de protéines et de carbohydrates disponibles [129]. Toutefois le lait humain reste assez stable en termes de composition. En effet, sur une période de trois semaines, le lait mature exprimé avant tétée était remarquablement stable en termes de graisses, de protéines et de lactose, que ce soit en fonction du moment de la journée, du jour de la semaine, ou du sein (gauche ou droit) [130].



Conclusion

Le lait humain est d'une richesse actuellement inégalée. Il s'adapte en termes de quantité et de qualité aux besoins de l'enfant et de ses différentes étapes de développement. Certaines supplémentations sont toutefois recommandées afin d'éviter un risque de carence, notamment en termes de vitamine K, D et B12 dès le début de l'allaitement, puis éventuellement en fer après six mois [9]. Au-delà de ces supplémentations, la complexité de cet or blanc reste encore très étudiée et de nombreux secrets ne sont pas encore dévoilés.

Le Calendrier Doux moments en famille PDF

Avec ce calendrier à imprimer, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

2,50 €

Le Calendrier Doux moments en famille

Avec ce calendrier, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

10,00 €

E-book Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages en version numérique sera envoyé par pdf dès réception du paiement.Attention donc à mentionner une adresse mail correcte.

5,99 €

Le duo du coeur du loup

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

    Références

    [1] Perrella, S., Gridneva, Z., Lai, C. T., Stinson, L., George, A., Bilston-John, S., & Geddes, D. (2021). Human milk composition promotes optimal infant growth, development and health. Seminars in perinatology, 45(2), 151380.

    [2] Nuzzi, G., Trambusti, I., DI Cicco, M. E., & Peroni, D. G. (2021). Breast milk: more than just nutrition!. Minerva pediatrics, 73(2), 111-114.

    [3] Bartok C. J. (2011). Babies fed breastmilk by breast versus by bottle: a pilot study evaluating early growth patterns. Breastfeeding medicine : the official journal of the Academy of Breastfeeding Medicine, 6(3), 117-124.

    [4] Guo, H. Y., Pang, K., Zhang, X. Y., Zhao, L., Chen, S. W., Dong, M. L., & Ren, F. Z. (2007). Composition, physiochemical properties, nitrogen fraction distribution, and amino acid profile of donkey milk. Journal of dairy science, 90(4), 1635-1643.

    [5] Boudry, G., Charton, E., Le Huerou-Luron, I., Ferret-Bernard, S., Le Gall, S., Even, S., & Blat, S. (2021). The Relationship Between Breast Milk Components and the Infant Gut Microbiota. Frontiers in nutrition, 8, 629740.

    [6] Michaelsen, K. F., Skafte, L., Badsberg, J. H., & Jørgensen, M. (1990). Variation in macronutrients in human bank milk: influencing factors and implications for human milk banking. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 11(2), 229-239.

    [7] Daniel, A. I., Shama, S., Ismail, S., Bourdon, C., Kiss, A., Mwangome, M., Bandsma, R., & O'Connor, D. L. (2021). Maternal BMI is positively associated with human milk fat: a systematic review and meta-regression analysis. The American journal of clinical nutrition, 113(4), 1009-1022.

    [8] Vincenzetti, S., Santini, G., Polzonetti, V., Pucciarelli, S., Klimanova, Y., & Polidori, P. (2021). Vitamins in Human and Donkey Milk: Functional and Nutritional Role. Nutrients, 13(5), 1509.

    [9] Dror, D. K., & Allen, L. H. (2018). Overview of Nutrients in Human Milk. Advances in nutrition (Bethesda, Md.), 9(suppl_1), 278S-294S.

    [10] Ford, J. E., Zechalko, A., Murphy, J., & Brooke, O. G. (1983). Comparison of the B vitamin composition of milk from mothers of preterm and term babies. Archives of disease in childhood, 58(5), 367-372.

    [11] Nail, P. A., Thomas, M. R., & Eakin, R. (1980). The effect of thiamin and riboflavin supplementation on the level of those vitamins in human breast milk and urine. The American journal of clinical nutrition, 33(2), 198-204.

    [12] Heiskanen, K., Siimes, M. A., Perheentupa, J., & Salmenperä, L. (1996). Risk of low vitamin B6 status in infants breast-fed exclusively beyond six months. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 23(1), 38-44.

    [13] Han, Y. H., Yon, M., Han, H. S., Kim, K. Y., Tamura, T., & Hyun, T. H. (2009). Folate contents in human milk and casein-based and soya-based formulas, and folate status in Korean infants. The British journal of nutrition, 101(12), 1769-1774.

    [14] Ek J. (1983). Plasma, red cell, and breast milk folacin concentrations in lactating women. The American journal of clinical nutrition, 38(6), 929-935.

    [15] Mackey, A. D., & Picciano, M. F. (1999). Maternal folate status during extended lactation and the effect of supplemental folic acid. The American journal of clinical nutrition, 69(2), 285-292.

    [16] Karra, M. V., Udipi, S. A., Kirksey, A., & Roepke, J. L. (1986). Changes in specific nutrients in breast milk during extended lactation. The American journal of clinical nutrition, 43(4), 495-503.

    [17] Allen L. H. (2012). B vitamins in breast milk: relative importance of maternal status and intake, and effects on infant status and function. Advances in nutrition (Bethesda, Md.), 3(3), 362-369.

    [18] Udipi, S. A., Kirksey, A., & Roepke, J. L. (1987). Diurnal variations in folacin levels of human milk: use of a single sample to represent folacin concentration in milk during a 24-h period. The American journal of clinical nutrition, 45(4), 770-779.

    [19] Ilcol, Y. O., Ozbek, R., Hamurtekin, E., & Ulus, I. H. (2005). Choline status in newborns, infants, children, breast-feeding women, breast-fed infants and human breast milk. The Journal of nutritional biochemistry, 16(8), 489-499.

    [20] Holmes, H. C., Snodgrass, G. J., & Iles, R. A. (2000). Changes in the choline content of human breast milk in the first 3 weeks after birth. European journal of pediatrics, 159(3), 198-204.

    [21] Ozarda, Y., Cansev, M., & Ulus, I. H. (2014). Relations of human breastmilk choline content with maternal hormonal status. Breastfeeding medicine: the official journal of the Academy of Breastfeeding Medicine, 9(1), 39-41.

    [22] Ozarda, Y., Cansev, M., & Ulus, I. H. (2014). Breast milk choline contents are associated with inflammatory status of breastfeeding women. Journal of human lactation : official journal of International Lactation Consultant Association, 30(2), 161-166.

    [23] Karra, M. V., Udipi, S. A., Kirksey, A., & Roepke, J. L. (1986). Changes in specific nutrients in breast milk during extended lactation. The American journal of clinical nutrition, 43(4), 495-503.

    [24] Ahmed, L., Jr, Islam, S., Khan, N., & Nahid, S. (2004). Vitamin C content in human milk (colostrum, transitional and mature) and serum of a sample of bangladeshi mothers. Malaysian journal of nutrition, 10(1), 1-4.

    [25] Bank, M. R., Kirksey, A., West, K., & Giacoia, G. (1985). Effect of storage time and temperature on folacin and vitamin C levels in term and preterm human milk. The American journal of clinical nutrition, 41(2), 235-242.

    [26] Heinz-Erian, P., Achmüller, M., Berger, H., Brabéc, W., Nirk, S., & Rufer, R. (1987). Vitamin-C-Konzentrationen in maternalem Plasma, Fruchtwasser, Nabelschnurblut, im Plasma des Neugeborenen und in Kolostrum, transitorischer und reifer Frauenmilch [Vitamin C concentrations in maternal plasma, amniotic fluid, umbilical cord blood, the plasma of newborn infants, colostrum and transitory and mature breast milk]. Padiatrie und Padologie, 22(2), 163-178.

    [27] Ortega, R. M., Quintas, M. E., Andrés, P., Martínez, R. M., & López-Sobaler, A. M. (1998). Ascorbic acid levels in maternal milk: differences with respect to ascorbic acid status during the third trimester of pregnancy. The British journal of nutrition, 79(5), 431-437.

    [28] Chappell, J. E., Francis, T., & Clandinin, M. T. (1985). Vitamin A and E content of human milk at early stages of lactation. Early human development, 11(2), 157-167.

    [29] Dimenstein, R., Dantas, J. C., Medeiros, A. C., & Cunha, L. R. (2010). Influência da idade gestacional e da paridade sobre a concentração de retinol no colostro humano [Influence of gestational age and parity on the concentration of retinol in human colostrums]. Archivos latinoamericanos de nutricion, 60(3), 235-239.

    [30] Souza, G., Dolinsky, M., Matos, A., Chagas, C., & Ramalho, A. (2015). Vitamin A concentration in human milk and its relationship with liver reserve formation and compliance with the recommended daily intake of vitamin A in pre-term and term infants in exclusive breastfeeding. Archives of gynecology and obstetrics, 291(2), 319-325.

    [31] Sámano, R., Martínez-Rojano, H., Hernández, R. M., Ramírez, C., Flores Quijano, M. E., Espíndola-Polis, J. M., & Veruete, D. (2017). Retinol and α-Tocopherol in the Breast Milk of Women after a High-Risk Pregnancy. Nutrients, 9(1), 14.

    [32] Liyanage, C., Hettiarachchi, M., Mangalajeewa, P., & Malawipathirana, S. (2008). Adequacy of vitamin A and fat in the breast milk of lactating women in south Sri Lanka. Public health nutrition, 11(7), 747-750.

    [33] Bates, C. J., Liu, D. S., Fuller, N. J., & Lucas, A. (1985). Susceptibility of riboflavin and vitamin A in breast milk to photodegradation and its implications for the use of banked breast milk in infant feeding. Acta paediatrica Scandinavica, 74(1), 40-44.

    [34] Ala-Houhala, M., Koskinen, T., Parviainen, M. T., & Visakorpi, J. K. (1988). 25-Hydroxyvitamin D and vitamin D in human milk: effects of supplementation and season. The American journal of clinical nutrition, 48(4), 1057-1060.

    [35] Greer, F. R., Hollis, B. W., Cripps, D. J., & Tsang, R. C. (1984). Effects of maternal ultraviolet B irradiation on vitamin D content of human milk. The Journal of pediatrics, 105(3), 431-433.

    [36] Panagos, P. G., Vishwanathan, R., Penfield-Cyr, A., Matthan, N. R., Shivappa, N., Wirth, M. D., Hebert, J. R., & Sen, S. (2016). Breastmilk from obese mothers has pro-inflammatory properties and decreased neuroprotective factors. Journal of perinatology : official journal of the California Perinatal Association, 36(4), 284-290.

    [37] Ostrea, E. M., Jr, Balun, J. E., Winkler, R., & Porter, T. (1986). Influence of breast-feeding on the restoration of the low serum concentration of vitamin E and beta-carotene in the newborn infant. American journal of obstetrics and gynecology, 154(5), 1014-1017.

    [38] Macias, C., & Schweigert, F. J. (2001). Changes in the concentration of carotenoids, vitamin A, alpha-tocopherol and total lipids in human milk throughout early lactation. Annals of nutrition & metabolism, 45(2), 82-85.

    [39] Szlagatys-Sidorkiewicz, A., Zagierski, M., Jankowska, A., Łuczak, G., Macur, K., Bączek, T., Korzon, M., Krzykowski, G., Martysiak-Żurowska, D., & Kamińska, B. (2012). Longitudinal study of vitamins A, E and lipid oxidative damage in human milk throughout lactation. Early human development, 88(6), 421-424.

    [40] Jansson, L., Akesson, B., & Holmberg, L. (1981). Vitamin E and fatty acid composition of human milk. The American journal of clinical nutrition, 34(1), 8-13.

    [41] Barbas, C., & Herrera, E. (1998). Lipid composition and vitamin E content in human colostrum and mature milk. Journal of physiology and biochemistry, 54(3), 167-173.

    [42] Antonakou, A., Chiou, A., Andrikopoulos, N. K., Bakoula, C., & Matalas, A. L. (2011). Breast milk tocopherol content during the first six months in exclusively breastfeeding Greek women. European journal of nutrition, 50(3), 195-202.

    [43] Martysiak-Żurowska, D., Szlagatys-Sidorkiewicz, A., & Zagierski, M. (2013). Concentrations of alpha- and gamma-tocopherols in human breast milk during the first months of lactation and in infant formulas. Maternal & child nutrition, 9(4), 473-482.

    [44] Quiles, J. L., Ochoa, J. J., Ramirez-Tortosa, M. C., Linde, J., Bompadre, S., Battino, M., Narbona, E., Maldonado, J., & Mataix, J. (2006). Coenzyme Q concentration and total antioxidant capacity of human milk at different stages of lactation in mothers of preterm and full-term infants. Free radical research, 40(2), 199-206.

    [45] Bishara, R., Dunn, M. S., Merko, S. E., & Darling, P. (2008). Nutrient composition of hindmilk produced by mothers of very low birth weight infants born at less than 28 weeks' gestation. Journal of human lactation : official journal of International Lactation Consultant Association, 24(2), 159-167.

    [46] Greer F. R. (2004). Vitamin K in human milk--still not enough. Acta paediatrica (Oslo, Norway : 1992), 93(4), 449-450.

    [47] Fournier, B., Sann, L., Guillaumont, M., & Leclercq, M. (1987). Variations of phylloquinone concentration in human milk at various stages of lactation and in cow's milk at various seasons. The American journal of clinical nutrition, 45(3), 551-558.

    [48] Mastroeni, S. S., Okada, I. A., Rondó, P. H., Duran, M. C., Paiva, A. A., & Neto, J. M. (2006). Concentrations of Fe, K, Na, Ca, P, Zn and Mg in maternal colostrum and mature milk. Journal of tropical pediatrics, 52(4), 272-275.

    [49] Wasowicz, W., Gromadzinska, J., Szram, K., Rydzynski, K., Cieslak, J., & Pietrzak, Z. (2001). Selenium, zinc, and copper concentrations in the blood and milk of lactating women. Biological trace element research, 79(3), 221-233.

    [50] Perrone, L., Di Palma, L., Di Toro, R., Gialanella, G., & Moro, R. (1994). Interaction of trace elements in a longitudinal study of human milk from full-term and preterm mothers. Biological trace element research, 41(3), 321-330.

    [51] Rodríguez Rodríguez, E. M., Sanz Alaejos, M., & Díaz Romero, C. (2000). Concentrations of iron, copper and zinc in human milk and powdered infant formula. International journal of food sciences and nutrition, 51(5), 373-380.

    [52] Kelleher, S. L., & Lönnerdal, B. (2005). Molecular regulation of milk trace mineral homeostasis. Molecular aspects of medicine, 26(4-5), 328-339.

    [53] Dewey, K. G., Finley, D. A., & Lönnerdal, B. (1984). Breast milk volume and composition during late lactation (7-20 months). Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 3(5), 713-720.

    [54] Mahdavi, R., Nikniaz, L., & Gayemmagami, S. J. (2010). Association between zinc, copper, and iron concentrations in breast milk and growth of healthy infants in Tabriz, Iran. Biological trace element research, 135(1-3), 174-181.

    [55] Nakamori, M., Ninh, N. X., Isomura, H., Yoshiike, N., Hien, V. T., Nhug, B. T., Nhien, N. V., Nakano, T., Khan, N. C., & Yamamoto, S. (2009). Nutritional status of lactating mothers and their breast milk concentration of iron, zinc and copper in rural Vietnam. Journal of nutritional science and vitaminology, 55(4), 338-345.

    [56] Vuori, E., Mäkinen, S. M., Kara, R., & Kuitunen, P. (1980). The effects of the dietary intakes of copper, iron, manganese, and zinc on the trace element content of human milk. The American journal of clinical nutrition, 33(2), 227-231.

    [57] Domellöf, M., Lönnerdal, B., Dewey, K. G., Cohen, R. J., & Hernell, O. (2004). Iron, zinc, and copper concentrations in breast milk are independent of maternal mineral status. The American journal of clinical nutrition, 79(1), 111-115.

    [58] Yalçin, S. S., Baykan, A., Yurdakök, K., Yalçin, S., & Gücüş, A. I. (2009). The factors that affect milk-to-serum ratio for iron during early lactation. Journal of pediatric hematology/oncology, 31(2), 85-90. [59] Arnaud, J., Prual, A., Preziosi, P., Cherouvrier, F., Favier, A., Galan, P., & Hercberg, S. (1993). Effect of iron supplementation during pregnancy on trace element (Cu, Se, Zn) concentrations in serum and breast milk from Nigerian women. Annals of nutrition & metabolism, 37(5), 262-271.

    [60] Silvestre, M. D., Lagarda, M. J., Farré, R., Martínez-Costa, C., Brines, J., Molina, A., & Clemente, G. (2000). A study of factors that may influence the determination of copper, iron, and zinc in human milk during sampling and in sample individuals. Biological trace element research, 76(3), 217-227.

    [61] Silvestre, D., Martìnez-Costa, C., Lagarda, M. J., Brines, J., Farré, R., & Clemente, G. (2001). Copper, iron, and zinc contents in human milk during the first three months of lactation: a longitudinal study. Biological trace element research, 80(1), 1-11.

    [62] Casey, C. E., Neville, M. C., & Hambidge, K. M. (1989). Studies in human lactation: secretion of zinc, copper, and manganese in human milk. The American journal of clinical nutrition, 49(5), 773-785.

    [63] Chierici, R., Saccomandi, D., & Vigi, V. (1999). Dietary supplements for the lactating mother: influence on the trace element content of milk. Acta paediatrica (Oslo, Norway : 1992). Supplement, 88(430), 7-13.

    [64] El-Farrash, R. A., Ismail, E. A., & Nada, A. S. (2012). Cord blood iron profile and breast milk micronutrients in maternal iron deficiency anemia. Pediatric blood & cancer, 58(2), 233-238.

    [65] Kent, J. C., Arthur, P. G., Retallack, R. W., & Hartmann, P. E. (1992). Calcium, phosphate and citrate in human milk at initiation of lactation. The Journal of dairy research, 59(2), 161-167.

    [66] Kent, J. C., Arthur, P. G., Mitoulas, L. R., & Hartmann, P. E. (2009). Why calcium in breastmilk is independent of maternal dietary calcium and vitamin D. Breastfeeding review : professional publication of the Nursing Mothers' Association of Australia, 17(2), 5-11.

    [67] Vítolo, M. R., Valente Soares, L. M., Carvalho, E. B., & Cardoso, C. B. (2004). Calcium and magnesium concentrations in mature human milk: influence of calcium intake, age and socioeconomic level. Archivos latinoamericanos de nutricion, 54(1), 118-122.

    [68] Lipsman, S., Dewey, K. G., & Lönnerdal, B. (1985). Breast-feeding among teenage mothers: milk composition, infant growth, and maternal dietary intake. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 4(3), 426-434.

    [69] Feeley, R. M., Eitenmiller, R. R., Jones, J. B., Jr, & Barnhart, H. (1983). Calcium, phosphorus, and magnesium contents of human milk during early lactation. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 2(2), 262-267.

    [70] Manz F. (1992). Why is the phosphorus content of human milk exceptionally low?. Monatsschrift Kinderheilkunde : Organ der Deutschen Gesellschaft fur Kinderheilkunde, 140(9 Suppl 1), S35-S39.

    [71] Dror, D. K., & Allen, L. H. (2018). Overview of Nutrients in Human Milk. Advances in nutrition (Bethesda, Md.), 9(suppl_1), 278S-294S.

    [72] Björklund, K. L., Vahter, M., Palm, B., Grandér, M., Lignell, S., & Berglund, M. (2012). Metals and trace element concentrations in breast milk of first time healthy mothers: a biological monitoring study. Environmental health : a global access science source, 11, 92.

    [73] Dórea J. G. (2000). Magnesium in human milk. Journal of the American College of Nutrition, 19(2), 210-219.

    [74] Dorea J. G. (2002). Iodine nutrition and breast feeding. Journal of trace elements in medicine and biology : organ of the Society for Minerals and Trace Elements (GMS), 16(4), 207-220.

    [75] Parr, R. M., DeMaeyer, E. M., Iyengar, V. G., Byrne, A. R., Kirkbright, G. F., Schöch, G., Niinistö, L., Pineda, O., Vis, H. L., & Hofvander, Y. (1991). Minor and trace elements in human milk from Guatemala, Hungary, Nigeria, Philippines, Sweden, and Zaire. Results from a WHO/IAEA joint project. Biological trace element research, 29(1), 51-75.

    [76] Laurberg, P., Nøhr, S. B., Pedersen, K. M., & Fuglsang, E. (2004). Iodine nutrition in breast-fed infants is impaired by maternal smoking. The Journal of clinical endocrinology and metabolism, 89(1), 181-187.

    [77] Higashi, A., Tamari, H., Kuroki, Y., & Matsuda, I. (1983). Longitudinal changes in selenium content of breast milk. Acta paediatrica Scandinavica, 72(3), 433-436.

    [78] Tamari, Y., Chayama, K., & Tsuji, H. (1995). Longitudinal study on selenium content in human milk particularly during early lactation compared to that in infant formulas and cow's milk in Japan. Journal of trace elements in medicine and biology : organ of the Society for Minerals and Trace Elements (GMS), 9(1), 34-39.

    [79] Tamari, Y., & Kim, E. S. (1999). Longitudinal study of the dietary selenium intake of exclusively breast-fed infants during early lactation in Korea and Japan. Journal of trace elements in medicine and biology : organ of the Society for Minerals and Trace Elements (GMS), 13(3), 129-133.

    [80] Arnaud, J., Prual, A., Preziosi, P., Favier, A., & Hercberg, S. (1993). Selenium determination in human milk in Niger: influence of maternal status. Journal of trace elements and electrolytes in health and disease, 7(4), 199-204.

    [81] Dorea J. G. (2002). Selenium and breast-feeding. The British journal of nutrition, 88(5), 443-461.

    [82] Dupont C. (2003). Protein requirements during the first year of life. The American journal of clinical nutrition, 77(6), 1544S-1549S.

    [83] Zhang, Z., Adelman, A. S., Rai, D., Boettcher, J., & Lőnnerdal, B. (2013). Amino acid profiles in term and preterm human milk through lactation: a systematic review. Nutrients, 5(12), 4800-4821.

    [84] Forsum, E., & Lönnerdal, B. (1980). Effect of protein intake on protein and nitrogen composition of breast milk. The American journal of clinical nutrition, 33(8), 1809-1813.

    [85] Motil, K. J., Thotathuchery, M., Bahar, A., & Montandon, C. M. (1995). Marginal dietary protein restriction reduced nonprotein nitrogen, but not protein nitrogen, components of human milk. Journal of the American College of Nutrition, 14(2), 184-191.

    [86] Wurtman, J. J., & Fernstrom, J. D. (1979). Free amino acid, protein, and fat contents of breast milk from Guatemalan mothers consuming a corn-based diet. Early human development, 3(1), 67-77.

    [87] Viña, J. R., Puertes, I. R., Rodriguez, A., Saez, G. T., & Viña, J. (1987). Effect of fasting on amino acid metabolism by lactating mammary gland: studies in women and rats. The Journal of nutrition, 117(3), 533-538.

    [88] Agostoni, C., Carratù, B., Boniglia, C., Lammardo, A. M., Riva, E., & Sanzini, E. (2000). Free glutamine and glutamic acid increase in human milk through a three-month lactation period. Journal of pediatric gastroenterology and nutrition, 31(5), 508-512.

    [89] Baldeón, M. E., Mennella, J. A., Flores, N., Fornasini, M., & San Gabriel, A. (2014). Free amino acid content in breast milk of adolescent and adult mothers in Ecuador. SpringerPlus, 3, 104.

    [90] Mitoulas, L. R., Kent, J. C., Cox, D. B., Owens, R. A., Sherriff, J. L., & Hartmann, P. E. (2002). Variation in fat, lactose and protein in human milk over 24 h and throughout the first year of lactation. The British journal of nutrition, 88(1), 29-37.

    [91] Kent, J. C., Mitoulas, L. R., Cregan, M. D., Ramsay, D. T., Doherty, D. A., & Hartmann, P. E. (2006). Volume and frequency of breastfeedings and fat content of breast milk throughout the day. Pediatrics, 117(3), e387-e395.

    [92] Stoltzfus, R. J., & Underwood, B. A. (1995). Breast-milk vitamin A as an indicator of the vitamin A status of women and infants. Bulletin of the World Health Organization, 73(5), 703-711.

    [93] Nommsen, L. A., Lovelady, C. A., Heinig, M. J., Lönnerdal, B., & Dewey, K. G. (1991). Determinants of energy, protein, lipid, and lactose concentrations in human milk during the first 12 mo of lactation: the DARLING Study. The American journal of clinical nutrition, 53(2), 457-465.

    [94] Ruel, M. T., Dewey, K. G., Martínez, C., Flores, R., & Brown, K. H. (1997). Validation of single daytime samples of human milk to estimate the 24-h concentration of lipids in urban Guatemalan mothers. The American journal of clinical nutrition, 65(2), 439-444.

    [95] Coppa, G. V., Gabrielli, O., Pierani, P., Catassi, C., Carlucci, A., & Giorgi, P. L. (1993). Changes in carbohydrate composition in human milk over 4 months of lactation. Pediatrics, 91(3), 637-641.

    [96] Lönnerdal, B., Forsum, E., Gebre-Medhin, M., & Hambraeus, L. (1976). Breast milk composition in Ethiopian and Swedish mothers. II. Lactose, nitrogen, and protein contents. The American journal of clinical nutrition, 29(10), 1134-1141.

    [97] Quinn, E. A., Largado, F., Power, M., & Kuzawa, C. W. (2012). Predictors of breast milk macronutrient composition in Filipino mothers. American journal of human biology : the official journal of the Human Biology Council, 24(4), 533-540.

    [98] Butte, N. F., & Calloway, D. H. (1981). Evaluation of lactational performance of Navajo women. The American journal of clinical nutrition, 34(10), 2210-2215.

    [99] Anderson G. H. (1984). The effect of prematurity on milk composition and its physiological basis. Federation proceedings, 43(9), 2438-2442.

    [100] Coppa, G. V., Pierani, P., Zampini, L., Gabrielli, O., Carlucci, A., Catassi, C., & Giorgi, P. L. (1997). Lactose, oligosaccharide and monosaccharide content of milk from mothers delivering preterm newborns over the first month of lactation. Minerva pediatrica, 49(10), 471-475.

    [101] Lubetzky, R., Sever, O., Mimouni, F. B., & Mandel, D. (2015). Human Milk Macronutrients Content: Effect of Advanced Maternal Age. Breastfeeding medicine : the official journal of the Academy of Breastfeeding Medicine, 10(9), 433-436.

    [102] Hartmann, P. E., Rattigan, S., Saint, L., & Supriyana, O. (1985). Variation in the yield and composition of human milk. Oxford reviews of reproductive biology, 7, 118-167.

    [103] Rudloff, S., & Kunz, C. (2012). Milk oligosaccharides and metabolism in infants. Advances in nutrition (Bethesda, Md.), 3(3), 398S-405S.

    [104] Hamosh M. (2001). Bioactive factors in human milk. Pediatric clinics of North America, 48(1), 69-86.

    [105] Grosvenor, C. E., Picciano, M. F., & Baumrucker, C. R. (1993). Hormones and growth factors in milk. Endocrine reviews, 14(6), 710-728.

    [106] Boudry, G., Charton, E., Le Huerou-Luron, I., Ferret-Bernard, S., Le Gall, S., Even, S., & Blat, S. (2021). The Relationship Between Breast Milk Components and the Infant Gut Microbiota. Frontiers in nutrition, 8, 629740.

    [107] Urbaniak, C., Cummins, J., Brackstone, M., Macklaim, J. M., Gloor, G. B., Baban, C. K., Scott, L., O'Hanlon, D. M., Burton, J. P., Francis, K. P., Tangney, M., & Reid, G. (2014). Microbiota of human breast tissue. Applied and environmental microbiology, 80(10), 3007-3014.

    [108] Cabrera-Rubio, R., Collado, M. C., Laitinen, K., Salminen, S., Isolauri, E., & Mira, A. (2012). The human milk microbiome changes over lactation and is shaped by maternal weight and mode of delivery. The American journal of clinical nutrition, 96(3), 544-551.

    [109] Boix-Amorós, A., Collado, M. C., & Mira, A. (2016). Relationship between Milk Microbiota, Bacterial Load, Macronutrients, and Human Cells during Lactation. Frontiers in microbiology, 7, 492.

    [110] Murphy, K., Curley, D., O'Callaghan, T. F., O'Shea, C. A., Dempsey, E. M., O'Toole, P. W., Ross, R. P., Ryan, C. A., & Stanton, C. (2017). The Composition of Human Milk and Infant Faecal Microbiota Over the First Three Months of Life: A Pilot Study. Scientific reports, 7, 40597.

    [111] Williams, J. E., Carrothers, J. M., Lackey, K. A., Beatty, N. F., York, M. A., Brooker, S. L., Shafii, B., Price, W. J., Settles, M. L., McGuire, M. A., & McGuire, M. K. (2017). Human Milk Microbial Community Structure Is Relatively Stable and Related to Variations in Macronutrient and Micronutrient Intakes in Healthy Lactating Women. The Journal of nutrition, 147(9), 1739-1748.

    [112] Cabrera-Rubio, R., Collado, M. C., Laitinen, K., Salminen, S., Isolauri, E., & Mira, A. (2012). The human milk microbiome changes over lactation and is shaped by maternal weight and mode of delivery. The American journal of clinical nutrition, 96(3), 544-551.

    [113] Khodayar-Pardo, P., Mira-Pascual, L., Collado, M. C., & Martínez-Costa, C. (2014). Impact of lactation stage, gestational age and mode of delivery on breast milk microbiota. Journal of perinatology : official journal of the California Perinatal Association, 34(8), 599-605.

    [114] Hermansson, H., Kumar, H., Collado, M. C., Salminen, S., Isolauri, E., & Rautava, S. (2019). Breast Milk Microbiota Is Shaped by Mode of Delivery and Intrapartum Antibiotic Exposure. Frontiers in nutrition, 6, 4.

    [115] Moossavi, S., Sepehri, S., Robertson, B., Bode, L., Goruk, S., Field, C. J., Lix, L. M., de Souza, R. J., Becker, A. B., Mandhane, P. J., Turvey, S. E., Subbarao, P., Moraes, T. J., Lefebvre, D. L., Sears, M. R., Khafipour, E., & Azad, M. B. (2019). Composition and Variation of the Human Milk Microbiota Are Influenced by Maternal and Early-Life Factors. Cell host & microbe, 25(2), 324-335.e4.

    [116] Urbaniak, C., Angelini, M., Gloor, G. B., & Reid, G. (2016). Human milk microbiota profiles in relation to birthing method, gestation and infant gender. Microbiome, 4, 1.

    [117] Davé, V., Street, K., Francis, S., Bradman, A., Riley, L., Eskenazi, B., & Holland, N. (2016). Bacterial microbiome of breast milk and child saliva from low-income Mexican-American women and children. Pediatric research, 79(6), 846-854.

    [118] Biagi, E., Aceti, A., Quercia, S., Beghetti, I., Rampelli, S., Turroni, S., Soverini, M., Zambrini, A. V., Faldella, G., Candela, M., Corvaglia, L., & Brigidi, P. (2018). Microbial Community Dynamics in Mother's Milk and Infant's Mouth and Gut in Moderately Preterm Infants. Frontiers in microbiology, 9, 2512.

    [119] Treven, P., Mahnič, A., Rupnik, M., Golob, M., Pirš, T., Matijašić, B. B., & Lorbeg, P. M. (2019). Evaluation of Human Milk Microbiota by 16S rRNA Gene Next-Generation Sequencing (NGS) and Cultivation/MALDI-TOF Mass Spectrometry Identification. Frontiers in microbiology, 10, 2612.

    [120] Demmelmair, H., & Koletzko, B. (2017). Variation of Metabolite and Hormone Contents in Human Milk. Clinics in perinatology, 44(1), 151-164.

    [121] Wu, J., Domellöf, M., Zivkovic, A. M., Larsson, G., Öhman, A., & Nording, M. L. (2016). NMR-based metabolite profiling of human milk: A pilot study of methods for investigating compositional changes during lactation. Biochemical and biophysical research communications, 469(3), 626-632. .

    [122] Gómez-Gallego, C., Morales, J. M., Monleón, D., du Toit, E., Kumar, H., Linderborg, K. M., Zhang, Y., Yang, B., Isolauri, E., Salminen, S., & Collado, M. C. (2018). Human Breast Milk NMR Metabolomic Profile across Specific Geographical Locations and Its Association with the Milk Microbiota. Nutrients, 10(10), 1355.

    [123] Gay, M., Koleva, P. T., Slupsky, C. M., Toit, E. D., Eggesbo, M., Johnson, C. C., Wegienka, G., Shimojo, N., Campbell, D. E., Prescott, S. L., Munblit, D., Geddes, D. T., Kozyrskyj, A. L., & InVIVO LactoActive Study Investigators (2018). Worldwide Variation in Human Milk Metabolome: Indicators of Breast Physiology and Maternal Lifestyle?. Nutrients, 10(9), 1151.

    [124] Demmelmair, H., & Koletzko, B. (2017). Variation of Metabolite and Hormone Contents in Human Milk. Clinics in perinatology, 44(1), 151-164.

    [125] Spevacek, A. R., Smilowitz, J. T., Chin, E. L., Underwood, M. A., German, J. B., & Slupsky, C. M. (2015). Infant Maturity at Birth Reveals Minor Differences in the Maternal Milk Metabolome in the First Month of Lactation. The Journal of nutrition, 145(8), 1698-1708.

    [126] Christian, P., Smith, E. R., Lee, S. E., Vargas, A. J., Bremer, A. A., & Raiten, D. J. (2021). The need to study human milk as a biological system. The American journal of clinical nutrition, 113(5), 1063-1072.

    [127] Andreas, N. J., Kampmann, B., & Mehring Le-Doare, K. (2015). Human breast milk: A review on its composition and bioactivity. Early human development, 91(11), 629-635.

    [128] Hampel, D., Shahab-Ferdows, S., Islam, M. M., Peerson, J. M., & Allen, L. H. (2017). Vitamin Concentrations in Human Milk Vary with Time within Feed, Circadian Rhythm, and Single-Dose Supplementation. The Journal of nutrition, 147(4), 603-611.

    [129] Czosnykowska-Łukacka, M., Królak-Olejnik, B., & Orczyk-Pawiłowicz, M. (2018). Breast Milk Macronutrient Components in Prolonged Lactation. Nutrients, 10(12), 1893.

    [130] Leghi, G. E., Lai, C. T., Narayanan, A., Netting, M. J., Dymock, M., Rea, A., Wlodek, M. E., Geddes, D. T., & Muhlhausler, B. S. (2021). Daily variation of macronutrient concentrations in mature human milk over 3 weeks. Scientific reports, 11(1), 10224.