Lettre à ... mon gynéco

23/11/2020

Lettre à ... mon gynéco

Zizie


Salut Mo !

Oui je préfère te le dévoiler tout de suite mais depuis notre rencontre je t'appelle Mo. Par ce que non seulement tu ressembles de manière impressionnante à ce personnage qui tient un bar dans les Simpson mais aussi par ce qu'il est plus simple pour moi de t'affubler d'un surnom ridicule pour ne pas perdre pied face à la situation, face à ton comportement en vers moi.

J'imagine bien que tu ne te souviens absolument pas de moi. Tu dois avoir tellement de patient.e.s et puis c'était il y a quelques années il faut dire ... Tu n'étais déjà pas vraiment jeune alors bon ... Oui, je vais te parler franchement aujourd'hui.

La première fois que tu m'as reçue dans ton cabinet j'avais 22 ans, je n'avais alors pas vraiment fait d'examen gynécologique auparavant mais j'étais étudiante infirmière alors j'avais une vague idée de ce qui allait m'attendre. C'était sans compter sur ton manque de délicatesse. Je ne reviendrai pas sur l'examen en lui-même qui fut particulièrement gênant/douloureux/humiliant (ne raye aucune mention, elles sont toutes utiles).

Non, si je t'écris aujourd'hui c'est pour te dire que depuis mes 22 ans (j'en ai presque 33) il ne se passe pas un moment sans que je ne pense à toi. Je te vois venir, mais non ce n'est en rien un compliment, tu peux ravaler ton sourire Mo ! Ce jour-là, dans ton cabinet, après m'avoir auscultée et avoir lu attentivement les résultats de mes examens biologiques. Sans un regard en ma direction. Sans une seule once d'égard envers ma personne. Ce jour-là même, tu t'es permis d'avoir un discours plus que gênant, plus que traumatisant, plus qu'infantilisant même.

Du haut de ta condition d'homme blanc, Français, habitué aux privilèges que cela apporte, tu m'as infantilisée et tu as gâché les 3 années qui ont suivi.

« Oui ... les résultats sont médiocres ... c'est un cancer comme je m'y attendais »

Médiocres ? Non mais à quel moment on utilise ce terme pour parler de résultats d'analyses ??? Sous-entendu : S'ils sont mauvais, j'ai une quelconque responsabilité là-dedans ? Mo voyons aurais tu dormis en cours de médecine lorsque l'on te parlais de relation d'aide , d'empathie, d'écoute et d'accompagnement thérapeutique ! Je ne sais même pas ce que tu as voulu vraiment dire par « je m'y attendais ». J'ai pris l'habitude avec le temps que les gens autour de moi que je ne connais pas me jugent sur mon apparence. Mais toi ! Mo ! Un médecin, spécialisé dans la gynécologie !

« Je dois te le dire, tu n'auras jamais d'enfant ou alors s'il y a une seule chance et bien il faut la saisir maintenant. As-tu un amoureux ? Et bien faut faire un essai bébé maintenant. Tu sais comment ont fait, j'imagine que je n'ai rien à t'apprendre » (regard insistant).

Et donc on se tutoie ? Je te rappelle que voyant cela je t'ai tutoyé ce jour-là également et que cela ne t'as pas plus du tout. Tu m'as clairement remise à ma place de patiente inculte et passive. (je sens que tu commences à te souvenir de moi, c'est bien Mo, ta mémoire n'est pas si vieille, bravo).

Un amoureux ? Je ne suis pas dans une cour de récréation là. C'est la vie, la vraie et tu m'annonces que j'ai un cancer ! Pour ensuite faire un sous-entendu plus que douteux sur ma capacité à avoir des relations sexuelles ? Mais tu perds la tête non ?

Tout ce qui est sorti de ta bouche par la suite n'est que brouillard, échos et vibration. Je n'étais déjà plus là ... J'ai entendu « opérer », « chimio », « pas vraiment d'espoir », « utérus hostile »... Je m’enfonçais de plus en plus dans un abîme lourd et collant qui allait me tenir compagnie pour les 3 ans à venir mais je ne le savais pas encore. Et tu as été l'acteur principal de mon film d'horreur. Félicitations Mo !

J'étais seule face à toi. Sonnée. Hors de mon corps. Comme absente. Comme déjà aspirée par ce trou noir qui m'a rendue incapable de vivre pendant 3 ans ensuite.

3 ans

3 ans de traitement, 3 ans de colère, 3 ans de sentiment d'injustice, de rendez-vous qui se succèdent (pas avec toi fort heureusement, j'ai eu la lucidité de changer de professionnel, il n'était pas au top mais pas « si pire » que toi c'est déjà ça), d'examens médicaux, d'espoirs et de désespoirs qui se suivent ... toujours ... J'étais dans une spirale infernale et je ne pouvais croire que cela se termine un jour, ou alors de manière particulièrement tragique.

Tu sais quand j'avais 6 ou 7 ans, lorsque l'on me demandait ce que je voulais faire plus tard, tu sais ce que je répondais ? A chaque fois : Maman. « Oui je serai maman ».

Eh bien, ce jour-là, dans ton cabinet, c'est un trou béant que tu as créé à la place de mon cœur de potentielle maman. C'est une haine envers mon utérus que tu as fait naître. C'est une colère écrasante qui n'a cessé de me ronger jusqu'à ce que je ne sois plus qu'un corps vide.

Alors voilà, sache qu'aujourd'hui je peux dire que tu avais tort ! Sur de nombreux points d'ailleurs : Non je n'étais pas une fille « de petite vertus » qui mérité ce qui lui arrivé. Je n'avais alors eu qu'un seul amour et qu'un seul partenaire sexuel. Et fort heureusement je ne t'ai pas écouté et je n'ai pas « fait d'essai bébé » avec cette personne car elle s'est révélée être toxique pour moi.

Non je n'ai pas fait le deuil de la maternité. JAMAIS ! Ce corps j'ai fini par l'aimer et par le trouver fort. Il avait vaincu cette merde de cancer qui avait foutu le bordel dans ma vie entière. Mais j'étais vivante ! Et j'ai tellement bien fait de croire en lui ...

Car aujourd'hui je suis la maman la plus heureuse de deux merveilles. Mes deux miracles (c'est tellement cliché mais tellement vrai, alors j'ose). Grossesses compliquées certes, mais au final mon corps il en avait vu déjà alors je savais qu'il y arriverait !

Alors voilà, j'arrêterais là cette lettre car je crois que je t'ai accordé bien trop de mots (et de maux). Car je crois qu'aujourd'hui si je t'écris c'est surtout pour moi. Eh bien oui toi c'est foutu hein, tu ne changeras pas ta manière d'exercer la médecine, tu ne vas pas te réveiller un matin plein d'empathie pour tes patients c'est peine perdue. Et je pense même que vu ton âge à l'époque tu ne dois même pas exercer (du moins je l'espère !).

Non cette lettre est pour moi en fait. J'aurais dû l'intituler « lettre à mon corps si fort ». Car c'est lui, c'est moi, qui ait survécu.


Le loup qui rêvait d'être un doudou - Le duo du coeur

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

Mug Tristesse

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur la tristesse Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

La peur

À la découverte des émotions... La peur Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €

Mug Peur

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur la peur Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €