Natacha Butzbach - La curiosité bienveillante

25/04/2022

Les interviews - Natacha Butzbach - la curiosité bienveillante

Psychologue spécialisée en périnatalité et accompagnement parental

M. Manard


Natacha Butzbach est psychologue, maman, et très active professionnellement. Elle accompagne des familles, s'intéresse à tous les aspects de la parentalité bienveillante et proximale, et œuvre à avoir une influence positive sur l'inclusion sous toutes ses formes.

Autrice, elle gère également de main de maître ses réseaux sociaux où elle partage avec tendresse et justesse toutes sortes d'informations qui intéresseront à coup sûr parents ou professionnels de l'enfance et de l'éducation.

Retrouvez- la sur Instagram, Facebook, son site professionnel, ou encore son réseau de parentage proximal


Pour celleux qui découvrent votre univers, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis psychologue en périnatalité et accompagnement parental. Totalement passionnée par la parentalité depuis que je suis adolescente, j'ai la chance d'exercer mon métier-passion comme une vocation.
Je suis également maman solo par choix d'une enfant de 4 ans.


Vous avez écrit « Pourquoi les bébés dorment-ils dans les lits à barreaux », qu'est-ce qui vous a inspiré cet ouvrage ?

En étant enceinte puis en devenant mère, j'ai été choquée des remarques reçues par les professionel.les qui effectuaient des remarques plutôt dignes de la psychologie de comptoir. J'ai d'abord cru à une mauvaise rencontre jusqu'à ce que cela se répète et que je lise des milliers de témoignages sur les réseaux sociaux.

J'ai voulu comprendre pourquoi les profesionnel.les pouvaient partager ce genre de jugements et pourquoi il n'y avait pas d'empathie envers les parents qui agissent un peu différemment de la majorité.

Je ne m'attendais pas du tout à ce que ces remarques s'enracinent à plusieurs millénaires. Notre culture détient le terreau idéal pour le rejet des pratiques de parentage proximal.



Qu'est-ce qui a motivé votre intérêt pour la parentalité bienveillante et proximale ?

En réalité, sans savoir pourquoi, ça a toujours été une évidence pour moi. Ensuite, j'ai découvert que ça avait été nommé et théorisé.
Les principes d'apprentissage par le renforcement positif et sans violence étaient déjà intégrés grâce à mon rapport aux chevaux.

J'ai grandi dans une famille où la violence n'a jamais été un argument et où j'ai été considérée comme une personne avec une voix à respecter. Ma mère m'a allaité et a toujours vanté l'avantage de cette pratique. Il en va de même concernant le portage.
Bien sûr, à l'époque, l'allaitement n'a duré que 3 mois et le portage à peine plus à cause du manque de taille disponible des porte-bébés de l'époque.

Avec cette histoire de vie, ma propre projection de ma maternité était plutôt linéaire. Ensuite, j'ai eu énormément de chance car j'ai rapidement pu trouver des informations pertinentes ET trier ce que je considérais comme inadéquat.

Je ne vais pas vendre du rêve : j'ai passé ma grossesse et les 6/8 premiers mois de ma fille à être obsessionnelle sur tous les sujets. J'ai passé des centaines d'heures à effectuer des recherches, à comprendre, à échanger avec des amies qui étaient dans la même « vibes » que moi, etc.
Ce qui m'a beaucoup aidé : mes amies et mes proches avaient énormément confiance en mes choix. Les questions qui sont venues n'étaient pas empreintes de jugements de valeur. J'ai pu garder confiance en moi... et c'est fondamental dans son rôle parental !

Ma parentalité et ma rencontre avec le parentage proximal est une succession de chances.

En parallèle à votre activité de psychologue, vous gérez vos réseaux sociaux de main de maître, vous alimentez deux sites internet qui regorgent d'informations très intéressantes, et vous avez créé un réseau de professionnels sensibilisés à l'accompagnement bienveillant, d'où vous vient toute cette énergie ? Quelle est votre source d'inspiration ?

Lors de la première année de vie de ma fille, je n'ai pas repris mon travail salariée.
Je me suis rendue compte que les parents questionnaient systématiquement les mêmes sujets, que les difficultés quasiment identiques se rencontraient dans toutes les familles et que les jugements des professionnel.le.s émaillaient le quotidien des parents.
Mon cerveau fourmillait.
J'avais envie que cela change ! Je rêvais que les parents puissent se sentir entendus, soutenus et compris. De manière idéale, je rêve d'un monde où la communication non-violente est la norme... Je vais passer au-delà des autres considérations qui m'habitent et qui vont, me semble-t-il, avec tout cela : la question du capitalisme et du patriarcat.

Mon énergie est venue parce que je voulais participer à construire une autre réalité culturelle.

Cependant, cela fait 4 ans que l'énergie est sortie comme un volcan.
Aujourd'hui, je suis vigilante à prendre soin de mon corps et de ma santé mentale. Je suis beaucoup moins exigeante avec moi-même en terme de productivité... Aussi parce que je me suis rendue compte que je remplissais mon temps à fuir mes pensées ET que je rentrais dans la norme de l'hyper-productivité. Il est irréaliste de se vouloir être performant toute l'année, sans variation, sans se laisser la possibilité de vivre au ralenti.


Quels sont vos projets en cours et à venir ?

J'ai deux projets de livre qui me tiennent à cœur. Ils verront sûrement le jour dans les années à venir.

J'ai aussi décidé de proposer davantage d'ateliers-rencontres collectifs. Après deux années au rythme des confinements, je ressens le besoin de faciliter les émulations collectives.
Je compte diversifier les thèmes afin que les parents aient le plus d'informations possibles, mais aussi et surtout, se rencontrent et créent des liens.

De même, j'aimerais organiser ou participer à des cycles de conférences. C'est un format qui me galvanise et j'adore rencontrer les gens pour de vrai par la suite.

Durant l'année à venir, je souhaite me laisser porter et saisir les opportunités sur ma route, sans pression auto-infligée. Je me consacre beaucoup plus à mes passions personnelles.



Quelles sont les thématiques les plus récurrentes dans vos accompagnements ?

La peur de faire du mal à ses enfants, la régulation de ses émotions, la mise en place d'une nouvelle dynamique relationnelle dans la famille, les dépressions post-partum ainsi que les burn out parentaux.
C'est le quinté régulier. Ce qui démontre que ce ne sont pas que des problématiques individuelles mais bien aussi systémiques.

Ainsi, il convient de replacer les difficultés parentales dans le contexte culturel ainsi que les spécificités individuelles.


Quels sont vos centres d'intérêt, vos passions ?

J'ai de multiples centres d'intérêts. Ma principale passion dévorante : les chevaux et tout ce qu'il y a autour.


Vous êtes donc maman, avez-vous rencontré des difficultés au cours de votre parentalité ? Si oui, de quoi avez-vous manqué ? Qu'est ce qui aurait pu vous aider ?

J'ai la chance d'avoir une maternité douce. Ma santé psychique est globalement stable depuis la naissance de ma fille et cette dernière n'a pas eu de problème de santé majeur.

J'ai fait le choix de devenir maman seule. De ce fait, une croyance m'a dévorée pendant 2 ans : je devais TOUT gérer seule.
Rétrospectivement, même si j'ai « réussi », j'aurais pu laisser mes proches prendre plus de place auprès de ma fille. J'avais l'impression de devoir prouver ma capacité à gérer seule...

Aujourd'hui, je suis reconnaissante des personnes qui sont des ressources pour ma fille. D'ailleurs, elle a des liens extrêmes proches avec plusieurs personnes et ça me réjouit énormément.



Qu'est-ce que vous aimez le moins dans la parentalité ?

Ce que j'aime le moins est le fait d'être constamment interrompue. J'en ai pris mon parti quand elle était toute petite mais depuis l'année dernière, j'ai parfois du mal à devoir être en double tâche. Cependant, ça continue à questionner mon envie de productivité. Même s'il faut être honnête : les journées ne font pas 48h. Je suis celle qui gère la majorité du quotidien... Cela engendre que les journées commencent à 7h et finissent rarement avant 00h30, avec peu de pause.

Je pense que ça correspond aussi avec mon propre fonctionnement qui est globalement frénétique depuis mes études. Les difficultés de la parentalité viennent s'inscrire dans cette continuité de fonctionnement.

De même, la parentalité confronte à ses propres croyances et à ses attentes. Il n'est pas possible de les ignorer et c'est un vrai challenge de ne pas répercuter cela sur mon enfant.


Qu'est-ce que vous aimez le plus dans la parentalité ?

Tous les apprentissages sur soi et son mode de relation aux autres. La parentalité est exigeante mais elle est, pour moi, un vecteur intense de croissance.
J'ai appris à être beaucoup plus assertive et confiante.

Aujourd'hui, je continue à allaiter, je pratique le cododo, je porte ma fille (même si je rêverais qu'elle marche un peu plus!) et grâce à cela, j'ai renoué avec une part de mon intuition.
J'ai aussi renforcé les liens avec ma propre mère qui me rassure en cas de coup de stress : « Tout passe ! Elle a le temps. Tu étais pareille... ! ». J'ai beau être une psy spécialisée lorsque je suis dans mon rôle de maman, je peux aussi douter et m'inquiéter !

Tout cela me permet beaucoup d'humilité auprès de mes patientes : savoir n'est pas suffisant pour que tout se passe bien. Je suis spécialisée mais je ne suis pas experte de leur famille avant de les rencontrer.
Je ne sais pas si j'aurais pu avoir cette posture sans être mère.


Quel conseil souhaiteriez-vous communiquer à nos lecteurs/lectrices ?

De suivre leurs intuitions : si vous avez la sensation de faire ce qu'il faut pour vous et votre famille, c'est sûrement le cas.

Si vous ressentez le besoin d'aide, il ne faut pas hésiter à y aller.
Il n'y a pas de honte à éprouver des difficultés. C'est le cas de tous les parents.

J'aimerais aussi inciter les parents à fuir les personnes/sources qui engendrent la crainte d'une catastrophe ou d'un drame pour les enfants. La peur et sa cousine l'angoisse existent mais l'exactitude de leurs jugements n'est pas vérifiée.
Dans les multiples questionnements soulevés par la parentalité, il vaut mieux reprendre une dose de nuances et de singularité. Personne ne sait mieux que soi-même ce qui nous convient.



Que seriez-vous si vous étiez :

  • Une fleur ?

Le jasmin , à la fragrance délicate mais entêtante !


  • Un menu pour enfant ?

Pâtes de lentilles, tofu sauce tomate et rondelles de concombre (je donne volontiers mes trucs simplistes!)


  • Un animal ?

Un cheval : je me sens vulnérable et pourtant très puissante, de temps en temps.


  • Un jouet ?

Des Kapla, pour tout construire.


  • Un dessin animé/film/série pour enfant ?

Shrek. Même si je ne sais pas si c'est vraiment pour enfants !


  • Un jeu de cour de récréation ?

Jouer à chat-hauteur


  • Une matière scolaire ?

La biologie !


  • Une règle de la vie de famille ?

« Nous sommes une équipe. On collabore pour l'avantage de toutes. »


Le Calendrier Doux moments en famille PDF

Avec ce calendrier à imprimer, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

2,50 €

Le Calendrier Doux moments en famille

Avec ce calendrier, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

10,00 €

E-book Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages en version numérique sera envoyé par pdf dès réception du paiement.Attention donc à mentionner une adresse mail correcte.

5,99 €

Le duo du coeur du loup

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €