Jouons pour les aider à bien grandir - S. Pitarque

27/12/2020

Voix d'experts - Jouons pour les aider à bien grandir

Sandrine Pitarque - Résumé réalisé par Alison Rorive


L'ouvrage de Sandrine Pitarque se décline comme suit :

  • Une partie théorique sur le jeu et son importance dans l'éducation.
  • Une partie pratique avec 250 idées de jeux à mettre en place dans notre quotidien en fonction de l'âge de l'enfant mais également des problématiques rencontrées.
  • Une partie « Pour aller plus loin » dans laquelle vous trouverez une multitude de ressources intéressantes pour la mise en pratique.

Nous ne vous présenterons dans cet article que la première partie du livre qui pose les bases de la place du jeu dans l'éducation.

Comme nous avons pu le voir dans l'article consacré à la joie (disponible ici), le jeu est source de bien-être. Il apporte de la joie qui est nécessaire aux apprentissages quels qu'ils soient.

« C'est donc en jouant que l'enfant grandit : il découvre son corps, son environnement, le langage, il construit ses amitiés, ses relations aux adultes, sa personnalité. C'est également en jouant qu'il s'approprie les règles, qu'il s'essaye à différents rôles, différentes situations. C'est également par le jeu, qu'on pourra l'aider à traverser les étapes difficiles comme l'entrée dans le sommeil, la séparation, les changements de rythme, la vie en collectivité, les modifications corporelles,... ».

Le jeu est un espace de rencontre entre le parent et l'enfant, 10 à 15 minutes par jour de temps de qualité sont recommandées afin de renforcer les liens.



Le jeu c'est...

Pour commencer, Sandrine Pitarque nous donne une explication de ce qu'on entend par le « JEU ».

Selon Roger Caillois, il existerait 4 formes de jeu :

  • Le jeu d'Agôn : il met au centre la compétition. Les joueurs s'affrontent dans des conditions précises. Ils font intervenir la force, la rapidité, l'adresse, la tactique,... (par exemple : les jeux sportifs, les échecs, le billard,...).
  • Les jeux d'Alea : l'aléatoire est au centre. Le destin est au moins autant acteur du jeu que le joueur lui-même (par exemple : les jeux de hasard, de loterie,...).
  • Les jeux de Mimicry : ils supposent l'acceptation temporaire d'une illusion. Ce sont les jeux où on joue un personnage (par exemple : les jeux de faire-semblant, le théâtre, les jeux de rôle, le carnaval,...).
  • Les jeux d'Ilinx : ce sont des jeux qui provoquent le vertige, la transe, l'étourdissement (par exemple : le tourniquet, le saut à l'élastique, les jeux de vitesse,...).

Ces catégories ne s'excluent pas l'une l'autre. Certains jeux pouvant combiner plusieurs catégories.

« Le jeu est pour l'homme une manière de fonder sa culture, de tenter de maîtriser ses instincts tout autant que la nature. C'est une manière pour l'enfant de construire son humanité : dominer les instincts et les pulsions qui peuvent les submerger, entrer en contact avec les autres, découvrir le monde et agir sur lui, apprendre les règles sociales,... »

En plaçant le jeu au cœur de l'éducation de nos enfants, nous la rendons la plus adéquate possible aux besoins de ces derniers.



Jeu et rituels

Les jeux et les rituels ont beaucoup de points communs :

  • Ils se pratiquent dans un temps et un espace donnés,
  • Selon des règles communément admises,
  • Avec une forte dimension imaginaire et collective.


Toutefois, ils se distinguent par le fait que les rituels ne sont pas gratuits, ils ont un but précis.


Les rituels quotidiens servent :

  • A nous rassurer, par leur répétition, ils assurent une continuité (ce que Winnicot appelle « le sentiment continu d'existence »). Continuité entre le présent et le passé mais également le futur, par leur transmission (les rituels des fêtes,...).
  • De sas de décompression entre des transitions comme par exemple le retour à la maison après une journée de travail : on enlève ses chaussures, ses bijoux, on prend un goûter,... Ou alors le couché pour les enfants avec des rituels préétablis pour faciliter la mise au lit (ces derniers étant propres à chaque famille). Ces petits gestes permettent de faire une coupure entre un avant et un après.


On connait tous l'importance des rituels dans le début de vie des bébés (moment du bain, passage du lait à la nourriture solide,...). Ce sont des rendez-vous qui rassurent l'enfant et permettent de vivre sereinement des changements. En grandissant, l'enfant continue à avoir besoin de rituels pour par exemple accepter une séparation, s'habituer aux changements corporels (marche, perte des dents de lait,...).

C'est ainsi que certains jeux peuvent devenir des rituels... Comme le brossage de dents, faire des biscuits en famille pour Noël, raconter ce qu'on a aimé ou pas dans sa journée au moment du repas, faire la météo des émotions le matin et/ou le soir, ...


Jeu et métaphore

Sandrine Pitarque nous apprend que : « La puissance du jeu comme outil éducatif ou thérapeutique tient dans sa dimension métaphorique ».


Mais qu'est-ce qu'une métaphore ?

Au départ : « il s'agit d'une figure de style qui consiste à transporter un mot dans un autre champ. C'est le déplacement, le détournement d'un mot qui permet d'éclairer, de mettre en valeur, de donner du sens à un autre objet ».

Grâce à la métaphore, on peut exprimer quelque chose qu'on ne peut pas dire avec des mots surtout quand son intensité est importante.



En thérapie, elle est utilisée :

  • à travers les comtes. Il s'agit d'histoires racontées au patient en lien avec leurs problématiques, par la reformulation de nos systèmes de pensée.
  • sous forme d'actes. On joue alors des situations problématiques. La personne métaphorise en actes ses difficultés dans le but de les dépasser.
  • Avec les enfants, on peut également utiliser le jeu.



L'importance du modèle et de l'imitation dans le développement de l'enfant


L'imitation est un des grands fondements de l'apprentissage. En effet, les enfants apprennent avant tout en observant les personnes qui évoluent autour de lui. C'est pourquoi il est essentiel d'avoir à l'esprit que si nous attendons un certain comportement de sa part, nous devons avant tout lui montrer l'exemple.

Vous êtes agacé/e de voir votre enfant sur sa tablette ou devant la télévision ? Demandez-vous quelle en est votre utilisation.

Il existe une multitude d'exemples bien entendu mais je vais vous les épargner ! Ce qui sera intéressant de retenir c'est que si votre enfant produit un comportement qui n'est pas désiré demandez-vous quel exemple lui est donné, que ce soit par vous ou les personnes qui gravitent autour de lui dans son quotidien.


Une deuxième chose importante à retenir c'est que c'est également grâce à l'imitation que l'enfant fondera sa créativité.

Pour le parent, il est parfois difficile de retomber dans le monde du jeu car ils l'ont laissé à la sortie de leur adolescence (ou plus tôt...) ce qui nécessitera un petit travail sur soi.



Le jeu : Fiction ou mensonge ?

L'auteur nous amène à faire la distinction entre :

  • Le « play » : on joue selon des règles précises (ex : jeux de société).
  • Le « game » : on laisse place à la créativité, on prétend être quelqu'un d'autre, on  « fait semblant ». C'est une activité très appréciée chez les 3-4 ans.


« Jouer à faire semblant ou le jeu de rôle n'est pas un mensonge à partir du moment où tout le monde est conscient qu'il s'agit d'un jeu. C'est parce que le jeu est limité dans le temps et qu'on est bien d'accord sur ses règles qu'il permet de vivre une fiction et non un mensonge ».


Sandrine Pitarque nous apprend qu'on a souvent besoin de transgresser une règle avant de pouvoir l'appliquer. Il peut donc être intéressant de jouer à mentir (« menteur, menteur », le poker,...). C'est très important à garder en tête si on fait le parallèle avec l'éducation de nos enfants...



Gagner ou perdre ?

Selon Winnicott, il existe deux phases dans le développement du bébé que l'environnement doit accompagner :

  • La phase d'illusion : nécessaire à son épanouissement. Les parents répondent aux besoins du bébé de manière quasiment immédiate (quand le bébé commence à pleurer, il est nourri, changé ou porté afin d'être sécurisé), ce qui fait naître en lui un sentiment de toute puissance qui sera la base de sa confiance en lui (c'est pour cette raison que beaucoup de professionnels préconisent un nourrissage à la demande dans les premières semaines de vie).
  • La phase de désillusion : le bébé va connaître des frustrations, d'abord très courtes, qui vont lui faire comprendre qu'il n'est pas tout puissant, que la réalité a aussi des contraintes et qu'il ne peut pas obtenir tout ce qu'il veut immédiatement. Cette phase apprend au bébé qu'il n'est pas seul au monde, qu'il existe une réalité extérieure à lui qu'il va devoir prendre en compte.


Tout au long sa vie, l'enfant va alterner entre ces deux phases. Avec le jeu, c'est pareil... Tout est une question d'âge et de besoin.

On peut laisser l'enfant gagner s'il a besoin de renforcer sa confiance en lui. Tandis que le faire perdre lui apprendra à vivre la frustration.



Ce que le jeu permet d'éviter : le recours à la punition, au chantage et aux cris


Pour se sentir en sécurité, un enfant a besoin de limites. S'il y a des limites, il va pouvoir les transgresser. Cette transgression est nécessaire à plusieurs étapes du développement. Par exemple vers 2 ans avec le terrible two (voir article disponible ici) ou à l'adolescence. À ces périodes, l'enfant ou l'adolescent transgresse afin de développer son autonomie. Il doit se défaire des règles de ses parents pour trouver les siennes.


Comment poser des règles dans un cadre bienveillant ?

  • Rappeler le sens de la règle (pourquoi doivent-ils aller se coucher plus tôt que nous ? Pourquoi il est important de ne pas frapper ? De ne pas manger trop de sucreries ? De ne pas rester trop longtemps sur les écrans ?). En effet, comprendre le sens d'une règle permet d'en saisir la nécessité.
  • Apprendre à l'enfant que chaque action à une conséquence pour soi ou pour autrui.
  • Réévaluer les règles en fonction de l'âge de l'enfant. Une règle valable pour un enfant de 3 ans ne le sera plus forcément pour un enfant de 5 ans.


Important ! Chaque famille établit ses règles selon ce qui convient le mieux à chaque membre de la famille.

Par son aspect ludique, le jeu va permettre de dédramatiser certaines situations, de résoudre des conflits mais également d'apporter des ressources intrinsèques qui permettront à l'enfant de mieux comprendre les règles sociales et d'y réagir de façon adéquate.



Des jeux différents pour des âges différents :

Sandrine Pitarque nous rappelle qu'il est important de se souvenir que le mode de fonctionnement de nos enfants va dépendre du stade de développement où ils se trouvent. Nous avons tendance à agir avec eux comme s'ils étaient de mini-adultes, ce qu'on appelle l'adultomorphisme (d'autant plus vrai quand l'enfant est capable de s'exprimer). Nos attentes vis-à-vis d'eux sont donc bien souvent en décalage par rapport à ce qu'ils sont capables de comprendre, de produire ou de réagir.


Petit rappel des stades de développement selon Henri Wallon :

  • De 0 à 3 mois - stade impulsif : caractérisé par un désordre gestuel et des sensations extrêmes provoquant souvent une panique intense (faim, froid, solitude,...).
  • De 3 mois à un an - stade émotionnel : première organisation des émotions grâce aux interactions vécues avec les proches. Apprentissage de la différenciation entre lui et les autres, ce qui peut engendrer des peurs importantes (exemple : angoisse du 8ième mois - voir article disponible ici).
  • De 1 à 3 ans- stade sensorimoteur et projectif : La pensée se tourne vers l'extérieur. L'enfant manipule les objets à sa portée, explore son espace de vie, imite ses proches. On voit aussi apparaître le langage.
  • De 3 à 6 ans - stade du personnalisme : L'enfant continue à s'opposer à ses proches, il continue sa construction individuelle, amorcée lors du terrible two ou phase du « NON ». A contrario, cette phase est accompagnée d'une recherche d'attention exclusive.


N'oublions pas que ces stades servent de repères, de normes, mais que chaque enfant évolue à son propre rythme. On a d'ailleurs remarqué que les enfants d'aujourd'hui semblaient traverser la phase du personnalisme plutôt entre 2 et 5 ans. Gardons donc en tête que ça nous permet de savoir où notre enfant se situe dans SON développement.



Le temps et le lieu du jeu :

Comme nous l'avons déjà dit, le jeu comme le rituel ont un début et une fin, c'est-à-dire un temps donné. Il est important de choisir le « bon moment » pour jouer. Il va dépendre de chacun : « êtes-vous disposés ? »,« L'enfant est-il fatigué ?ou vous ? », « A-t-il faim ? »,...

Il s'agit d'un moment de retrouvailles entre le parent et l'enfant, un moment de qualité, c'est-à-dire un moment pleinement partagé sans se laisser distraire par les tâches du quotidien,... On est pleinement là l'un pour l'autre. Il n'est pas nécessaire que ce moment dure des heures. Il semblerait qu'un quart d'heure de vrai temps de qualité suffise à recréer le lien entre l'enfant et le parent.


Le jeu doit également être défini dans un espace:

  • Pour les jeux de société, c'est assez simple, il est souvent défini par le plateau de jeu.
  • Pour les jeux ou rituels qui demandent du calme, on essayera de choisir un endroit « contenant » : un coin dans une chambre (attention de veiller à respecter son espace. Car c'est en respectant l'espace de votre enfant que vous lui apprendrez à respecter celui des autres), une cabane (elle offre un sentiment de protection à l'enfant), la baignoire (propice à la détente)... L'espace peut être délimité par des couvertures, tapis ou plateau (cfr. Pédagogie Montessori), des coussins,...
  • Pour les jeux pour se défouler, on privilégiera les grands espaces, de préférence à l'extérieur.



Dans la deuxième partie du livre, vous pourrez trouver des idées de jeux pour :

  • Se rencontrer
  • Découvrir son corps
  • Se détendre et se concentrer
  • Dépasser un moment difficile
  • Aider à se séparer
  • « Rendre votre enfant intelligent »
  • Tous les jours
  • Autour de la nourriture et des repas
  • Le soir et le coucher
  • Autour de l'hygiène
  • Quand on part en voyage
  • Les frères et sœurs
  • Les grandes dates
  • Traverser les grandes étapes de la vie


Les chapitres se découperont par rapport à des tranches d'âge ou des sous-thématiques.

Vous verrez qu'instinctivement, vous utilisez au quotidien des jeux dans l'éducation de vos enfants sans vous en rendre compte comme par exemple : le chant, le portage, les chatouilles, les défis, .... Mais vous trouverez également toute une série d'astuces intéressantes permettant de débloquer certaines problématiques tout en évitant de tomber dans certains cercles vicieux.



Pour aller plus loin :

Je vous invite à découvrir le livre complet ! Bonne lecture.

  • « Jouons pour les aider à bien grandir », Sandrine Pitarque, Editions Leduc.


Le Calendrier Doux moments en famille PDF

Avec ce calendrier à imprimer, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

2,50 €

Le Calendrier Doux moments en famille

Avec ce calendrier, découvrez 31 cartes pour partager des moments de douceur en famille, gagner en sérénité et en harmonie personnelle ou familiale. Des astuces, des jeux, des rappels importants, ce calendrier peut être utilisé tout au long de l'année en fonction des besoins, pour resserrer les liens, et retrouver de doux moments en famille.

10,00 €

E-book Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages en version numérique sera envoyé par pdf dès réception du paiement.Attention donc à mentionner une adresse mail correcte.

5,99 €

Le duo du coeur du loup

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Avec le duo qui a du coeur, vous recevez un exemplaire chez vous et un exemplaire est offert à un service pédiatrique, une association, une école, une bibliothèque, une famille qui ne peux pas se l'offrir, ... Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

25,00 €

Psst-Magazine Numéro 2 - Version agrafée

Vous souhaitez vous procurer nos magazines à l'unité ? C'est possible... Attention, les stocks sont limités ! Suite à une erreur de commande, nous proposons la revente de nos numéros à reliure agrafée. J'ai une affinité particulière pour le dos carré collé mais certains préfèrent ce type de reliure. Alors comme cela il y en aura pour tous les goûts !

25,00 €

Biblioffiliation

Avec cette affiliation, vous pourrez emprunter n'importe quel ouvrage de la bibliothèque de psst : Nos propres éditions biensûr, la collection personnelle du magazine mais également les ouvrages dont nous proposons la critique pour les maisons Mardaga et Leduc Les titres actuellement disponibles : Itinéraire d'un haut potentiel sensible ** On l'appelait Vermicelle  ** Maman, Maman, Maman ** Il n'y a pas de parent parfait ** C'est mon p'tit doigt qui me l'a dit ** J'ai tout essayé ** Objectif guérison intérieure ** Et si l'on faisait un pas de côté? ** Cycle féminin au naturel ** L'intelligence émotionnelle en pratique ** Au cœur des émotions de l'enfant ** Tout se joue avant six ans ** Dormir sans larmes ** Dis-moi comment apprendre TDAH - Aider mon enfant à déployer son plein potentiel ** Le TDAH chez l'adulte ** Je reprends mon temps en main ** Sensible et alors ? ** S'évader grâce à l'autohypnose **

30,00 €

Le loup qui rêvait d'être un doudou

Le loup qui rêvait d'être un doudou est le premier livre pour enfants qui sera édité par Parentalité Sans Tabou. Doux et simple à lire, il sera parfait pour les touts petits ainsi que des enfants plus grands qui commencent l'apprentissage de la lecture. Illustré par l'excellentissime Samboyy, cette histoire tendre parle d'amitié, de rejet mais surtout d'espoir ! Ce livre de 28 pages sera imprimé en format carré, dos carré collé, sur du papier de haute qualité.

12,00 €

Abonnement annuel infographies

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement est composé des fiches d'infographie pour une lecture rapide du contenu condensé de nos contenus. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier lot d'infographies sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

40,00 €

Affiliation annuelle

Parentalité sans tabou magazine est une initiative regroupant de nombreux efforts bénévoles. Pour soutenir ce projet, il est possible de s'affilier pour la somme de 20 euros par an.

20,00 €

Abonnement annuel

Nos abonnements annuels permettent de recevoir notre contenu joliment imprimé, chez vous. Sur base trimestrielle, l'abonnement comprend alors les quatre exemplaires de l'année. Cet abonnement comprend tous les articles parus au cours du trimestre, les articles d'expertise, de témoignage et les extras comme les lettres ou les tests. En bonus, vous recevrez également les infographies sous forme de cartes prédécoupées pour accompagner les articles d'expertise. L'année éditoriale débute le 11/08 chez nous ! Donc les magazines seront envoyés dans le courant  du mois suivant le trimestre : - Trimestre 1 : 11/08-11/11 - Envoi du magazine dans le courant du mois de décembre - Trimestre 2 : 11/11-11/02 - Envoi du magazine dans le courant du mois de mars - Trimestre 3 : 11/02-11/05 - Envoi du magazine dans le courant du mois de juin - Trimestre 4 : 11/05-11/08 - Envoi du magazine dans le courant du mois de septembre. Le premier numéro sortira donc en décembre 2021 ... Tout abonnement commandé se verra honoré de 4 numéros à partir de la période correspondant à l'achat. Donc même si vous vous décidez en cours d'année, pas de souci, vous recevrez les 4 numéros suivant!

60,00 €

Pédagogie Montessori - Dossier thématique

Pédagogie Montessori... Dossier thématique Marine Manard Dossier thématique sur la pédagogie Montessori, comprenant la description de la méthode, son évaluation par les neurosciences et son application à l'école et à la maison 16 pages - Format PDF

5,00 €

A la découverte des émotions - Dossier thématique

À la découverte des émotions... Dossier thématique Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue Dossier thématique "A la découverte des émotions" comprenant l'article d'introduction générale ainsi que les articles sur la colère, la joie, la peur et la tristesse. 24 pages - Format PDF

5,00 €

Mug Lune

Mug Recto Verso Sur le Recto : L'image d'illustration de l'article sur le sommeil Sur le Verso: Le logo de Psst magazine

25,00 €

Terrible two

Voix d'experts - Le terrible two... Qu'est-ce que c'est ? Alison Rorive, neuropsychologue/psychologue 6 pages - Format PDF

1,50 €